La sculpture de Sir Adam Beck

Adam Beck, enfant de parents immigrés allemands

Le mémorial Adam Beck au centre-ville de Toronto rappelle Sir Adam Beck, le fondateur de la Hydro-Electric Power Commission of Ontario. Il est né en 1857 à Baden (Ontario) de parents immigrés allemands.

Beck entama sa carrière en travaillant principalement dans le domaine privé - premièrement dans la fonderie de son père et ensuite dans la manufacture de boîtes de cigares qu’il dirigeait avec son frère William à Cambridge, en Ontario. En 1884, les deux frères relocalisèrent leur entreprise à London (Ontario), le centre de l’industrie du cigare de la province. Cette ville demeura le lieu de résidence de Beck jusqu’à sa mort.

Le mémorial Adam Beck à Toronto Le mémorial Adam Beck à Toronto | © Goethe-Institut Montreal Après son mariage en 1898, Beck commença à participer à la vie publique et confia la direction de ses affaires à son frère Jacob. En 1902, il fut élu maire de London et resta en fonction jusqu’en 1904. Il y fit sa marque grâce aux réformes qu’il mena. Politicien populaire, il devint également député provincial de London. C’est à l’époque où il était maire qu’il s’intéressa aux chutes Niagara en tant que source d’énergie hydroélectrique. Croyant qu’aucune entreprise ne devrait contrôler cette source d’énergie aux frais des contribuables, il recommanda que la province exploite et vende cette énergie. Cette proposition fut adoptée, et Beck présida la première entreprise de service public au monde appartenant à l’État, la Hydro-Electric Power Commission of Ontario. Aujourd’hui encore, l’hydroélectricité est l’une des sources d’énergie principales de l’Ontario.
 
Le mémorial Adam Beck à Toronto Le mémorial Adam Beck à Toronto | © Goethe-Institut Montreal Le sculpteur du monument à la mémoire d’Adam Beck, Emmanuel Hahn, était également d’origine allemande. Né en 1881 à Reutlingen, dans le sud-ouest de l’Allemagne, Hahn immigra avec sa famille à Toronto, où il grandit. Après y avoir étudié le modelage et le design industriel, il s’établit pendant trois ans à Stuttgart, où il poursuivit des études en beaux-arts et en design, en plus de faire un apprentissage auprès d’un sculpteur. Il rentra à Toronto en 1906 et y passa le reste de sa vie.
 
Hahn acquit une réputation enviable principalement après la Première Guerre mondiale grâce aux monuments de guerre qu’il conçut. En 1925, il gagna le concours de design pour le cénotaphe de Winnipeg, un monument en l’honneur des soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale. Malheureusement, de nombreuses voix s’élevèrent pour protester contre la décision de la commission de confier la réalisation de ce projet à une personne d’origine allemande. Hahn fut rémunéré pour son travail, mais un second concours dut être organisé pour choisir un nouveau modèle. Cette controverse attira l’attention de tout le pays sur lui, et en 1929 il gagna le concours pour le monument à la mémoire de Beck. Ce monument devint le plus grand qu’il réalisa. Même si vous n’avez jamais vu ce monument, vous connaissez certainement d’autres œuvres de Hahn. En effet, c’est lui qui dessina les pièces de 25 cents (le caribou) et de dix cents (le Bluenose), qui sont encore émises aujourd’hui.