Le Toronto Dominion Centre

  • Le Toronto Dominion Centre © Goethe-Institut Montreal
    Le Toronto Dominion Centre
  • Le Dominion Centre dans le quartier des banques de Toronto © Goethe-Institut Montreal
    Le Dominion Centre dans le quartier des banques de Toronto
  • Le Dominion Centre dans le quartier des banques de Toronto © Goethe-Institut Montreal
    Le Dominion Centre dans le quartier des banques de Toronto

Le Toronto Dominion Centre

Dans le quartier des banques de Toronto se trouvent six édifices à bureaux formant, avec leurs tours en acier sombres et leur pavillon central, le Toronto Dominion Centre. Ce complexe abrite le siège social de la Banque Toronto Dominion, en plus d’accueillir d'autres entreprises qui y louent des locaux. Érigé en 1967, le TD Centre a entraîné un changement d’approche de la ville de Toronto en matière de conception d’édifices de bureaux et d’aménagement du centre-ville. 

Dans les années 1960, la plupart des édifices du centre-ville étaient en pierres grises avec des éléments classiques, comme des baies vitrées, des colonnes et des gargouilles. Avec ses 36 étages, la Banque de Commerce était le plus haut de ces anciens édifices. La construction du TD Centre fit donc l’effet d’un électrochoc. Au départ, on érigea uniquement deux tours et le pavillon, la plus haute s’élevant à 56 étages. Contrairement aux autres édifices, ce nouveau complexe était l’exemple par excellence de la simplicité avec ses façades en verre teinté bronze et en acier laqué noir s’élevant en lignes droites. Certains politiciens locaux accueillirent ces édifices avec scepticisme, arguant qu’ils n’avaient pas leur place à Toronto. Malgré tout, la construction du TD Centre engendra une prolifération d’édifices de bureau et de tours, et il est difficile de s’imaginer aujourd’hui le centre-ville de Toronto sans ce complexe.

L’architecte de ces imposantes constructions, Mies van der Rohe, est né en 1886 à Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Celui qu’on appelait souvent Mies, tout simplement, est l’un des architectes les plus célèbres du 20e siècle et un pionnier de l’architecture moderne. Son père était maçon et, pour cette raison, il grandit en travaillant parfois sur des chantiers de construction. Il n’a jamais fait d’études d’architecture, mais à l’âge de quinze ans il commença à travailler comme apprentis auprès d’architectes. À vingt et un ans, il reçut son premier contrat, une résidence privée, qui attira l’attention de l’architecte le plus connu d’Allemagne à l’époque, Peter Behrens. À partir de ce moment, Mies travailla pour Behrens et commença à développer son propre style architectural. En tant que protagoniste du Mouvement moderne, il acquit une réputation enviable et fut nommé directeur de l’École du Bauhaus en 1930.

Trouvant difficilement du travail dans l’Allemagne des années 1930, Mies partit pour les États-Unis, où il reçut régulièrement des commandes pour des projets majeurs, tels que l’édifice Seagram à New York. Il y devint une figure de proue incontestée de l’architecture minimaliste. Lorsqu’on lui confia la conception du TD Centre, on lui donna presque entièrement carte blanche. En réalité, il dessina les plans des deux premières tours et du pavillon uniquement. Les quatre tours supplémentaires furent construites plus tard, mais dans l’esprit de ses plans originaux. La vision de Mies van der Rohe est maintenue aujourd’hui encore. À preuve, les visiteurs du TD Centre y découvrent, dans le hall d’entrée, un bassin avec des marguerites jaunes, un des détails du concept de Mies van der Rohe.

 Vidéo sur l’architecture du TD Centre