Baron Mackensen

Le baron von Mackensen – le prétendu espion du Kaiser

On trouve à Port Kells (Surrey, Colombie-Britannique) une maison chargée d’histoire à l’angle de la 96e Avenue et de la 192e Rue. Cette maison fut convertie en pub en 2005, et les clients qui y sirotent leur bière devraient jeter un regard aux photos sur les murs, car ce bar fut jadis la propriété d’un baron allemand.

Karl Mackensen von Astfeld, également appelé Carl von Mackensen, nacquit en 1878 dans la ville de Strasbourg, qui appartenait alors à l’Allemagne, et il était le neveu du célèbre feld-maréchal général August von Mackensen. La carrière militaire de Carl s’arrêta toutefois au grade de second lieutenant de cavalerie. En 1904, il quitta l’armée et partit pour le Canada.

Carl von Mackensen s’établit dans la communauté de Port Kells, où il vécut dans l’aisance en tant qu’éleveur de volailles sur sa ferme, la Black, White and Red Poultry Farm. En 1910, il acheta une maison de ferme qu’il transforma en petit « château », comme le disaient les voisins. En effet, pour donner à son palais de seize pièces des allures de château, il y avait fait construire une tour comme au Moyen Âge. Les armoiries de famille ornaient la fenêtre de la tour, et les murs étaient décorés de vieux tableaux, d’épées, de pistolets et de mousquets d’Europe. Carl était apprécié à Port Wells pour sa générosité. À Noël, il invitait toute la communauté à un succulent repas lors de la distribution des cadeaux le 24 décembre.

Entre 1910 et 1914, Carl voyagea beaucoup entre l’Amérique du Nord et l’Allemagne, ce qui suscita la méfiance de la communauté de Port Kells. D’aucuns trouvaient étrange le fait que le neveu d’un feld-maréchal général élève des volailles, offre des cadeaux à ses concitoyens à l’occasion de Noël et se rende fréquemment dans son pays d’origine via les États-Unis. On le soupçonna d’être un espion et de faire entrer des compatriotes illégalement aux États-Unis pour qu’ils échappent aux camps de détention au Canada. Lorsque Carl hissa le drapeau de l’empereur après le début de la Première Guerre mondiale, les autorités canadiennes le firent arrêter et interner en 1915.

« Baron’s Manor Pub » « Baron’s Manor Pub » | © Goethe-Institut Montreal Toute sa fortune fut confisquée par le Bureau du séquestre des biens ennemis, et les habitants de Port Kells appelèrent sa maison la « Spy House », la maison de l’espion. On inventa des histoires invraisemblables à propos de cette maison, comme celle voulant qu’un tunnel la reliât au fleuve Fraser, celle racontant que la tour était utilisée comme station de radiocommunication, ou encore celle évoquant des passages secrets dans des placards menant à des pièces inconnues. Immédiatement après la Première Guerre mondiale, Carl von Mackensen fut déporté en Allemagne sans indication de motifs. Il tenta à maintes reprises de récupérer sa propriété, mais en vain. Jadis la personnalité la plus brillante de Port Kells, le baron mourut dans la solitude en Allemagne en 1967.

 Site web