La maison de sorcière du Kildonan Park

L’une des plus célèbres traces de la présence allemande à Winnipeg

« Qui croque, petites quenottes, qui croque ma maison? » Voilà la question la plus célèbre du conte Hansel et Gretel des frères Grimm. Ce sont en effet Hansel et Gretel, qui tentent d’apaiser leur faim, après avoir erré pendant des jours dans la forêt, et qui n’en croient pas leurs yeux lorsqu’ils aperçoivent une maison de pain d’épices, de gâteau et de sucre.

Il ne faut pas nécessairement se perdre pour découvrir la maison de sorcière du Kildonan Park dans le nord de Winnipeg. Mais lorsque l’on arrive devant cette pittoresque cabane aux formes arrondies, on a l’impression de pénétrer dans une forêt enchantée. Entourée d’ormes vénérables, la maison de sorcière (The Witch’s Hut) est située sur les berges de la rivière Rouge. L’atmosphère y est magique, comme sortie d’un conte de fées, et à l’ombre des arbres, les visiteurs y découvrent en quelque sorte l’univers des contes allemands.

C’est en 1970, à l’occasion du centième anniversaire de la communauté allemande au Manitoba, que le Congrès germano-canadien entreprit le projet de maison de sorcière. Ce cadeau de la province aux enfants fut inauguré officiellement en octobre 1970, et il représente depuis l’une des plus célèbres traces de la présence allemande à Winnipeg.

La maison de sorcière du Kildonan Park La maison de sorcière du Kildonan Park | © Goethe-Institut Montreal Comme Hansel et Gretel, on serait presque tenté d’arracher un morceau de cette cabane, dont la construction correspond fidèlement à la description des frères Grimm. Hans-Peter Langes, célèbre architecte de Winnipeg, a dessiné cette maison de sorcière, qui se distingue nettement des maisons de sorcière traditionnelles. John Nelson a réalisé les travaux de maçonnerie en utilisant des pierres des champs pour la base de forme circulaire, qui est couronnée d’un toit pointu. En hiver, un manteau de neige couvre les bardeaux de bois. De toutes petites fenêtres percent le toit, et des tuiles transparentes multicolores font pénétrer la lumière et créent une ambiance agréable.

À l’intérieur, sur le sol en terre cuite, on retrouve des séquences du conte de Hansel et Gretel, conçues soigneusement par la sculptrice Elfride Berger, avec bien entendu les personnages de Hansel, Gretel et de la sorcière, réalisés par Josef Potempa.

Durant la saison estivale, des visites guidées et des heures de conte sont offertes régulièrement. Les contes et légendes des frères Grimm, comme Hansel et Gretel, Cendrillon, Le Chat botté, La Belle aux bois dormants, ou encore Le Petit chaperon rouge y prennent vie dans l’imagination des spectateurs. Le Congrès germano-canadien du Manitoba, en collaboration avec la province du Manitoba, s’attache à ce que le monde des contes soit encore aujourd’hui accessible aux enfants et aux adultes de la province, ainsi qu’à tous les touristes.