Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Chapitre 7
Une frontière fragmentée

Vente d'éléments de mur, photo prise entre le 15 novembre 1989 et le 15 janvier 1990 à Berlin, près de la Porte de Brandebourg
Vente d'éléments de mur, photo prise entre le 15 novembre 1989 et le 15 janvier 1990 à Berlin, près de la Porte de Brandebourg | Photo: Jürgen Lottenburger © wir-waren-so-frei.de

De nombreux ‘pics-verts’ gardent en souvenir « leur morceau de Mur ». Ce qui les réjouit à ce moment-là dans ce morceau de béton deviendra aussitôt après un objet commercial : des professionnels fractionnent en effet l’ancienne frontière et en vendent de petites portions aux touristes et à tous ceux qui ont oublié d’emporter leur marteau.

De Regine Hader und Dr. Andreas Ludwig

En novembre 1998, un morceau du mur coûtait 5 DM.

Un morceau de mur de l'ancienne frontière germano-allemande Un morceau de mur de l'ancienne frontière germano-allemande | Photo: Andreas Ludwig Le quotidien berlinois Der Tagesspiegel parle d’une entreprise de démolition qui achète des segments de mur, les sectionne systématiquement, remet en cas de doute un peu de couleur et édite pour finir un « certificat d’authenticité » avant de les mettre en vente sur un marché qui devient intarissable. Aujourd’hui encore, on peut acquérir ces souvenirs dans les boutiques de musées, quelque soit la manière dont on a pu se réapprovisionner…