IDT 2017 in Fribourg

A group of people debates Photo: Christoph Thorman - photocase.de

La Journée internationale des enseignantes et enseignants d’allemand tisse un lien entre langue et culture, enseigner et apprendre, échange et formation d’une opinion. Elle fête, en 2017, son 50ème anniversaire. La série d’articles sur l’IDT annuel de Fribourg reflète les évolutions actuelles de l’allemand comme langue étrangère et souhaite inviter à l’échange.

Du 31 juillet au 4 août aura lieu la XVIème Journée internationale des enseignantes et enseignants d’allemand, avec pour devise « construire des ponts – relier grâce à l’allemand ». Avec Fribourg/Freiburg, c’est une frontière linguistique qui a été choisie, qui sert de pont entre les cultures linguistiques. L’attribution de bourses d’études par le Goethe-Institut permet aux enseignantes et enseignants d’allemand du monde entier de participer à la plus importante rencontre internationale sur la langue allemande et la diversité des cultures germanophones.
                                                                   
Avec env. 700 contributions, 9 tables rondes d’experts, 36 sections et un riche programme culturel, l’IDT apporte une contribution décisive au développement de l’enseignement du DaF. Une résolution présentée sur place souligne la volonté de ne pas être uniquement un forum d’échanges mais aussi de l’engagement en matière de politique linguistique.
 
Le magazine Sprache consacre à ce large éventail une série d’articles qui abordent de façon exemplaire certains des thèmes traités à l’IDT: regard interne et externe sur le métier d’enseignant, acquisition de la langue dirigée ou non, apprentissage culturel par la littérature, enseigner à l’aide de médias numériques ainsi que l’autoévaluation illustrée par des exemples pratiques, et bien davantage. Le type de contribution correspond à la variété des thèmes : de formats plutôt proches de l’essai à des conseils pratiques et un reportage multimédia en passant par des exposés théoriques.
 
Il commence par un entretien avec Marianne Hepp, présidente de l’Internationale Deutschlehrerinnen- und Deutschlehrerverband, qui parle des nouveautés de l’IDT annuel. Christian Sinn s’interroge sur les avantages et désavantages des métaphores qui déterminent l’image du métier d’enseignant. Et Britta Marschke traite d’un sujet sensible : l’enseignement de l’allemand aux personnes qui n’ont pratiquement aucune expérience de l’école ou de l’écriture. D’autres textes suivront en juillet ainsi qu’en automne pour conclure l’IDT.
 
Nous vous souhaitons une lecture captivante et stimulante ! 

Articles