Théâtre Alep. Portrait d'une absence

Alep. Portrait d'une absence © Pierre Yves Massot

Ma, 01.06.2021 -
Sa, 12.06.2021

Édifice Wilder – Espace danse

1435, rue de Bleury
Montréal

Mohammad Al Attar, Omar Abusaada, Bissane Al Charif

Dans le cadre du Festival TransAmériques

Avec le soutien du ministère allemand des Affaires étrangères


Alep, ville détruite par la guerre, renaît de ses cendres par les histoires de ses habitants. À un seul spectateur à la fois, de précieux témoignages se transmettent.

Alep, ville aimée, ville détruite. Ses habitants dispersés se rappellent. Leurs histoires ressuscitent une colline, une mosquée, un restaurant populaire, tous réduits en ruines. Alep. Portrait d’une absence traduit la cruauté de la guerre, mais aussi le pouvoir fondamental de la mémoire face à la destruction.

L’écrivain syrien Mohammad Al Attar a récolté 10 histoires venant de 10 habitants d’Alep avant de les confier à 10 acteurs d’ici. Assis à une même table, dans le vertige touchant d’un face-à-face, un acteur transmet à un spectateur un de ces précieux récits. Devant une carte surdimensionnée d’Alep, dans l’intimité de l’espace théâtral, renaissent une ville, une culture, un passé. Regard sur une Syrie loin des clichés du pays bombardé rebattus par les médias, Alep. donne à entendre des voix qui résistent et reconstruisent avec la force des mots la beauté de lieux ensevelis. Nécessaire.
 
© FTA - Festival TransAmériques

Retour