Villes jumelées Bouaké après la crise

Projet journalistique
Projet journalistique | © Zeitenspiegel-Reportageschule / Studio-Ecole Mozaik

Comment est la situation à Bouaké depuis la crise postélectorale de 2010/2011 ? En mai 2015, des apprentis-journalistes allemands de l’école de reportage Miroir des temps et leurs homologues ivoiriens du Studio-École Mozaik de Côte d’Ivoire ont choisi de traiter ce thème. Des sujets radiophoniques, des reportages multimédia et un magazine en ligne ont été réalisés.

Des apprentis-journalistes venant de deux continents, ensemble pour un voyage de recherche. Une telle coopération inhabituelle a eu lieu en Côte d’Ivoire cette année. Plus précisément à Bouaké, la deuxième ville de Côte d’Ivoire et ancienne place forte des rebelles. Pendant dix jours, les apprentis-journalistes de l’école de reportage Miroir des temps de Reutlingen et ceux du Studio-École Mozaik d’Abidjan ont  fait des recherches pour découvrir comment Bouaké retrouve le chemin de la démocratie après le changement de régime, et dans quelle mesure la vie de la population témoigne d’une croissance économique et d’une renaissance culturelle.

Co-organisé par l’école de reportage Miroir des temps Günter Dahl et par le Studio-École Mozaik, le but du projet est de défaire le préjugé selon lequel l’Afrique reste désespérément le lieu de la misère. En plus de cela, il s’agit de soutenir un journalisme démocratiquement avisé en Côte d’Ivoire et de contribuer à approfondir les relations entre Reutlingen et Bouaké.

Allez Bouaké! Les reporters voyagent en Côte d‘Ivoire
Des Rebelles sur des motos, des musiciens qui ne peuvent s’offrir d’instruments et des étudiants qui rêvent de devenir poètes. Une équipe d’apprentis journalistes allemands et ivoiriens racontent ces histoires et livrent leurs impressions sur la vie de Bouaké après la crise post-électorale dans le magazine en ligne « Allez Bouaké » paru en 2015.

Des portraits et des reportages, fruits de cette coopération, ont été présentés à la fois dans un magazine en ligne et par les 40 radios locales partenaires du Studio-École Mozaik. Pendant leur voyage de recherche, les élèves ont été assistés par les professeurs d’allemand de Bouaké, qui avaient déjà été accueillis dans les écoles de Reutlingen pour enseigner.

L’École de reportage Miroir des temps Günter Dahl

L’école de reportage Miroir des temps est une école de journalisme indépendante fondée par l’agence de reportage Miroir des temps (Zeitenspiegel) en collaboration avec l’Université populaire de Reutlingen. L’école de reportage de Reutlingen porte également le nom de Günter Dahl, en mémoire du reporter de l’agence Zeitenspiegel décédé en 2004. Cette formation de 12 mois comprend une semaine de recherche à l’étranger, lors de laquelle les apprentis-journalistes apprennent à enquêter sur des thèmes dans des conditions délicates, avant d’en rédiger des articles.

Studio-Ecole Mozaik

Le Studio-Ecole Mozaik est une école équipée d’un studio radiophonique, qui se consacre à la formation initiale ou continue dans le domaine de la radio en Côte d’Ivoire. La formation de six mois se décompose en une partie théorique, par laquelle les compétences professionnelles sont acquises, et en une partie pratique réalisée dans le propre studio radiophonique de l’école. Le Studio-École Mozaik est une coopération entre la fondation Dr. Peter Graze, une fondation ivoirienne d’utilité publique, la Culture Counts Foundation allemande, et la Fondation Hirondelle, une organisation journalistique suisse. L’école est soutenue par l’Union Européenne et par d’autres partenaires, parmi lesquels figurent l’ambassade d’Allemagne et le Goethe-Institut de Côte d’Ivoire.