The Burden of Memory

bom_695 © Goethe-Institut Kamerun

100 artistes de 6 pays africains présentent leurs perceptions du passé colonial allemand : " The Burden of Memory- Considering German Colonial History in Africa " à Yaoundé du 9 au 16 novembre.
The Burden of Memory: Considering German Colonial History in Africa
“Memory obviously rejects amnesia…” (Soyinka 1999).

La confrontation avec passé colonial - une tâche douloureuse connue de la plupart des pays africains. Les sociétés contemporaines questionnent leur passé de diverses manières. Jusqu'à présent, Il n’existe pas de plates-formes associant artistes, intellectuelles et scientifiques échangeant sur le sujet. Le centre culturel allemand, le Goethe-Institut, tente une première experience en initiant le projet multidisciplinaire "The Burden of Memory - Considering German Colonial History in Africa". Cette semaine culturelle réunira à Yaoundé plus de 100 artistes et acteurs culturels de sept pays pour présenter leurs œuvres et réfléchir sur les différentes perspectives artistiques et culturelles de l'impact du colonialisme allemand en Afrique.
Du 9 au 16 novembre, la capitale camerounaise Yaoundé accueillera plus de 100 invités de six pays africains et d'Allemagne. Au cours d'une semaine culturelle intitulée " The Burden of Memory: Considering German colonial history in Africa" organisée par le Goethe-Institut, des artistes issus de diverses disciplines: théâtre, musique, arts visuels, littérature, slam, film et performance présenteront leurs conceptions de la période coloniale allemande en Afrique. Cet événement se concentre sur les productions de pays africains ayant connu la colonisation allemande: Burundi, Cameroun, Namibie, Rwanda, Tanzanie et Togo ainsi que les communautés de la diaspora africaine en Allemagne.
La programmation de cette semaine culturelle est faite par les curatrices internationales Nontobeko Ntombela d’Afrique du Sud, Rose Jepkorir Kiptum du Kenya et Princesse Marilyn Douala Manga Bell du Cameroun. Avec cette plate-forme, ces artistes africains jettent un regard sur un passé commun douloureux et ouvrent une fenêtre de réflexion sur le futur.
Dans son livre "The Burden of Memory, the Muse of Forgiveness" (1999), l'auteur nigérian et prix Nobel de littérature Wole Soyinka analyse les voies à emprunter à la suite les indépendances. Il questionne : "Une fois que l'oppression a cessé, la réconciliation entre oppresseur et victime est-elle possible?" Soyinka propose l’art en guise de solution:  poésie, musique, théâtre et arts visuels. Pour lui, l'art est une « graine de réconciliation » qui pourrait maintenir « le fardeau du souvenir et l'espoir du pardon ».
A Yaoundé, en théâtre et performance, la scène accueillera la procession des Mourning Citizens de Namibie ainsi que les percussionnistes club Intwari Tambourines du Burundi. Des artistes de renommée internationale comme Blick Bassy, les poètes et slameurs Eric 1key et Lion King du Rwanda donneront de leurs voix et de leurs mots. En cinéma, Cafe Togo de Musquiquiqui Chihying et Gregor Kasper, Le malentendu conolial de Jean-Marie Teno feront partie de la semaine culturelle ainsi que des œuvres littéraires de divers auteurs. Le cœur de la semaine culturelle sera à la Villa, un espace aménagé où le public pourra profiter d'une bibliothèque éphémère, rencontrer les artistes, assister aux débats publics et aux présentations de livres. 15 artistes visuels présenteront leurs œuvres sous forme d'exposition dans trois espaces, la Galerie d'Art Contemporain de Yaoundé, le centre CIPCA et la galerie Goethe située en face du Goethe-Institut. Les œuvres d'Amani & Cloud, Hervé Youmbi, Jean David Nkot, Nicola Brandt, Kathleen Bomani, Jacques Do Kokou, Roger Mboupda et Philip Kojo Metz pour n'en citer que quelques-unes pourront y être appréciées.
“The Burden of Memory- Considering German Colonial History in Africa" est le projet le plus important du Goethe-Institut en 2019. Il est réalisé en étroite collaboration avec le Ministère des Arts et de la Culture de la République du Cameroun.

Contacts :
 
Dolly Nwafo (Goethe-Institut Kamerun)
dolly.nwafo@goethe.de
+237 655 498 869
BP: 1067 Yaoundé/Cameroun