Histoire germano-camerounaise

Entre 1884 et 1916 le Cameroun était sous domination coloniale allemande. Le Goethe-Institut Kamerun organise des activités afin de mettre plus de lumière sur cette épisode d'histoire cummune.

 
Kamerun 1914. Map of M. Moisel (Extract) CC-BY-ND-SA

Lecture des anciens textes allemands

Le matériel didactique ci-joint a été créé dans le cadre d’un atelier organisé par les Archives Nationales et le Goethe-Institut sur ledit thème. Le document met d’abord l’ accent sur les origines des polices « gothiques » avant de présenter quelques règles de base suivies par des astuces pour un meilleur décryptage. Finalement il existe la possibilité de passer un test de lecture, afin de pouvoir évaluer les nouvelles connaissances.

Présentation de la traduction d l'inventaire R175

Les chercheurs camerounais disposent desormais d'un nouvel outil afin de mieux accéder aux actes administratifs allemands dans les Archives Nationales du Cameroun.
Lors d'une séance au Goethe-Institut Kamerun, le 10 décembre 2014, les détails du projet on été présentés au public.

L'outil qui a été traduit avec le concours du Goethe-Institut est en effet la traduction d'un inventaire crée lors d'un projet commun entre les Archives nationales et le Bundesarchiv entre les années 1970 et 1990. Ledit inventaire a été mis à la disposition des chercheurs en 1994. Il contient les méta-informations pour environ 5300 actes et documents, datant de l'époque coloniale allemande au Cameroun (1884-1916). La fait que cet inventaire a été écrit entièrement en allemand a fait emmergé la demande des chercheurs camerounais à le traduire au moins vers une des langues officiels du Cameroun.
Ceci a été fait grâce aux services de Joachim Oelsner-Adam, romaniste et chercheur bien connu au Cameroun. Selon ses mots les défis d'une telle traduction n'étaient pas négligeables. Ceci concerne par exemple la traduction des concepts historiques, la relocalisation des lieux décrits ou l'interprétation des faits sur la base du matériel disponible.
Dr. Michael Ngwang, Directeur aux Archives auprès du Ministère des Arts et de la Cultures (MINAC), a souligné l'importance du fonds allemand pour les usagers camerounais tout en informant sur les contacts récemment rétablis entre les Archives Nationales et le Bundesarchiv avec l'assistance du Goethe-Institut.

L'inventaire sera disponible en version imprimée pour consultation entre autre aux Archives Nationales et au Goethe-Institut. Il existe également une version électronique téléchargeable sur le site Internet du Goethe-Institut Kamerun.