JUKU/PAD du 4 au 6 octobre 2019

Gruppe1695. © Goethe-Institut Kamerun

« Des moments intenses et chauds ! », tel était le slogan de séminaire des jeunes boursiers des programmes PAD et JUKU 2019.
Quelques semaines après leur séjour sur les terres de Goethe, ces élèves se sont retrouvés dans un séminaire d’après voyage pour partager leur expérience su la langue, et culture allemandes au complexe sportif d’Odza à Yaoundé.
L’aventure commença avec chaleur le 4 octobre à 14 h à l’arrivée de certains des boursiers à l’Institut Goethe et se poursuivit avec intensité 2 heures plus tard dans des retrouvailles pleines de rires et de câlins.
Morine, boursière PASCH : « J’ai rencontré des gens qui m’ont montré que j’ai une place parmi eux. »
Christiana, boursière PAD : « C’était comme un rêve, mais ça n’en était pas un, c’était la réalité »
Dimitri, boursier PASCH : « Nous étions une grande famille, comme des frères. »
Le deuxième jour, sont attendues au lieu du séminaire les représentantes respectives de l’ambassade d’Allemagne Judith Gosmann et du programme PASCH Carola Dinnbier. Pendant près de deux heures, les élèves ont présenté des photos souvenirs et avec les dames se sont entretenus sur plusieurs sujets relatifs à leur séjour tels que les repas, la culture mais aussi le racisme.
Christelle, boursière PASCH : « J’ai réalisé mon rêve. Avant je disais : j’aimerais aller en Allemagne. Aujourd’hui je peux dire : j’ai été en Allemagne. »
Rosane, boursière PASCH : « J’ai toujours rêvé d’aller à la grande Cathédrale de Cologne et tout le monde se moquait de moi. Mais aujourd’hui je l’ai fait ! Que personne ne vous dise jamais que vous ne pouvez pas ! »
Alex, boursier PASCH : « Mon encadreur m’a dit une fois : n’aie pas peur de prendre des responsabilités dans ta vie, aie confiance en toi ! »
Plus tard, un second atelier s’est tenu, portant essentiellement sur les perspectives d’avenir des boursiers. Le but de cet exercice, les préparer à faire face aux différentes situations auxquelles ils pourront être confrontés après le Baccalauréat.
Et puisqu’après l’effort vient le réconfort, les élèves ont eu droit à une récréation en concert, chants, danses et jeux divers.
Naïlla, boursière PASCH : « C’était la meilleure expérience de ma vie ! »

  • NS1 © Goethe-Institut Kamerun
  • Beim Konzert im Goethe-Institut mit dem Deutschen Botschafter und Fabian Mühlthaler © Goethe-Institut Kamerun
  • NS4 © Goethe-Institut Kamerun
  • NS5 © Goethe-Institut Kamerun
  • NS6. © Goethe-Institut Kamerun
  • Rosianef3 © Goethe-Institut Kamerun
  • Alexf3 © Goethe-Institut Kamerun
  • Christellef1. © Goethe-Institut Kamerun
  • Christianaf3 © Goethe-Institut Kamerun
  • Dimitri3 © Goethe-Institut Kamerun
  • morinef3 © Goethe-Institut Kamerun
  • Nailaf1 © Goethe-Institut Kamerun