Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Le jardin comme fabrique environnementale et culturelle

Le jardin comme fabrique environnementale et culturelle
Alex Barnica © Goethe Insitut

Ville située en plein milieu du désert et capitale du pays, Nouakchott souffre d’un grand manque d'espaces verts. Il devient donc nécessaire de préserver et développer les rares espaces verts dont elle dispose. En interrogeant l’imaginaire collectif des sahariens, les espaces verts ou publics pourraient rejouer un rôle essentiel dans la ville de Nouakchott, ils peuvent reprendre le symbole fort de l’oasis qui représente cet espace vert à la fois lieu d’habitat, de repos et de vie.
 
Le projet de jardin comme fabrique environnementale et culturelle est un projet de parc écologique, lieu de rencontre et de diffusion de la culture et de l'art à travers l'installation de mobiliers urbains recyclés, des créations artistiques ainsi que culturelles. Il se veut un lieu où on garantit une meilleure participation citoyenne des habitants et une démarche pour favoriser la réappropriation du lieu par l'ensemble des habitants de la commune : jeunes, femmes, enfants et adultes. L'objectif du parc est de transformer ce lieu en espace de rencontres et de dialogues entre différents acteurs associatifs, culturels et citoyens de la ville de Nouakchott sur des thématiques liées à l'environnement, la société et la culture.
 
Le projet est mis en œuvre par Samba Soumbounou de la plateforme Kandara'Lab : Villes – Culture – Patrimoine.