Raccourcis:

Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Groupe du mois
Beginner

Les trois musisciens souriant devant un mur
Beginner | © Nils Müller

Peu de groupes ont autant marqué le hip-hop allemand que les Beginner de Hambourg. Leur album Bambule (1998) a fait date et reste jusqu’à aujourd’hui l’une des œuvres les plus importantes de la scène. Après 13 ans de pause, les Beginner sont de retour avec leur nouvel album Advanced Chemistry.
 

L’histoire des Beginner commence dans les années 90, lorsque le hip-hop allemand en est à ses balbutiements. En 1992, des lycéens originaires de Hamburg-Eimsbüttel – à l’époque ils étaient sept et se nommaient Absolute Beginner - sortent leur premier titre K.E.I.N.E. où ils critiquent la police. Ce titre figure sur la compilation Kill the Nation with a Groove. S’ensuivent deux premiers EP, Gotting (1993) et Ill Styles (1994) – les raps sont encore un peu maladroits, mais la critique sociale antifasciste bien présente. Grâce à leurs concerts et jams à travers toute l’Allemagne, les garçons se font connaître sur la scène hip-hop d’autres régions. En 1996, ils publient leur premier album Flashnizm. Juste après, la major Universal/Motor les prend sous contrat. En même temps, le noyau dur du groupe se forme : Eizi Eiz (Jan Philipp Eißfeldt), Denyo (Dennis Lisk) et DJ Mad (Guido Weiß) qui sont encore aujourd’hui membres des Beginner.

"Ihr wollt ein Liebeslied, ihr kriegt ein Liebeslied" (« Vous voulez une chanson d’amour, vous aurez une chanson d’amour ») – et tout bascule

En 1998, les Beginner sortent leur deuxième album, Bambule – c’est à ce moment-là que le groupe perce vraiment. L’album se retrouve dans le hit-parade ; jusqu’à aujourd’hui, il est considéré comme l’un des meilleurs et des plus importants albums de hip-hop germanophones par les critiques. Le succès de l’album est surtout dû au tube Liebeslied, tout le pays l’a en tête. Avec cette chanson ironique, les Beginner se moquent de leur label ainsi que des acheteurs de la revue pour jeunes BRAVO : « Ihr wollt ein Liebeslied / Ihr kriegt ein Liebeslied/ Ein Lied, das ihr liebt. » (« Vous voulez une chanson d’amour / Vous aurez une chanson d’amour/ Une chanson que vous aimez. »). La chanson, aux sonorités funk, est plus chantée que rappée, elle atteint un public qui n’a pas encore écouté de hip-hop, jetant ainsi une passerelle entre la scène hip-hop underground et le mainstream.

Les singles Rock on, Hammerhart et Füchse deviennent également des tubes, le hip-hop germanophone se fraie ainsi un chemin dans les oreilles d’un public non habitué. Les Beginner rappent en toute légèreté et avec humour, ils restent toutefois engagés au niveau politique et emballent sans cesse une critique sociale dans leurs jeux de mots. On retient surtout la voix nasale d’Eizi Eiz avec son dialecte hambourgeois. Avec Bambule, les Beginner marquent le son du hip-hop allemand et déclenchent le boom du hip-hop des années suivantes. En même temps, ils établissent Hambourg comme la métropole de ce genre.
 

L’adieu temporaire à la scène hip-hop

Leur troisième album studio Blast Action Heroes sort en 2003, entretemps, le groupe a raccourci son nom, passant de Absolute Beginner à Beginner tout court. Comme Bambule, Blast Action Heroes devient un grand succès et est l’un des premiers albums de hip-hop à occuper la première place du hit-parade. Mais en même temps, l’album est aussi synonyme d’adieu (temporaire) à une scène hip-hop en pleine mutation. Le rap allemand devient plus noir, plus dur. Le nouveau centre est Berlin où le gansta rap est en plein essor.

Pendant quelques années, les trois Beginner suivent leurs projets en solo. Et c’est surtout Jan Philipp Eißfeldt alias Jan Delay qui arrive à se faire un nom : il publie plusieurs albums aux accents reggae, soul et funk.

„Alle sind happy, denn der Testsieger rappt wieder“ (« Tout le monde est content, les meilleurs rappent de nouveau ») – le comeback

C’est une petite sensation lorsque les Beginner annoncent qu’ils sortent un nouvel album après treize années de pause. Sous haute tension, les fans attendent l’album qui sort finalement en août 2016 sous le titre Advanced Chemistry. Advanced Chemistry est aussi le nom d’un groupe de musique hip-hop à Heidelberg, l’un des premiers dans les années 80 à rapper en allemand – et qui a donc beaucoup influencé les Beginner. Avec ce titre, ils renvoient ainsi à la naissance du hip-hop allemand.

Après cette longue pause et le succès sensationnel de leurs deux derniers albums, les attentes sont énormes : est-ce que les Beginner vont réussir encore une fois ? Sont-ils encore à la hauteur ? L’album Advanced Chemistry aura-t-il la même qualité que les précédents ? Au final, les opinions divergent, les critiques sont diverses. Mais une chose est sûre : les Beginner ont de nouveau réussi à se hisser au premier rang du hit-parade.

Advanced Chemistry est plein de nostalgie. Sur le single Es war einmal… (Il était une fois…), les Beginner racontent l’histoire de leur succès : « Vous étiez témoins comme un petit / tas de mioches cools / de la côte partit à l’aventure / en baskets au sommet ». D’anciens compagnons de route comme Dendemann et Samy Deluxe y prêtent aussi leur voix. Mais les Beginner ne restent pas seulement dans le passé avec leur musique. Sur le single Ahnma, ils rappent avec Gzuz du groupe de hip-hop hambourgeois 187 Straßenbande ; dans d’autres morceaux on peut entendre Haftbefehl et Megaloh, tous des nouveaux artistes issus du gangsta rap. C’est ainsi que les Beginner réussissent à intégrer les évolutions du hip-hop des dix dernières années dans leur album.

Les Beginner sont encore et toujours attachés à leurs racines, car leur ville natale Hambourg est encore mise à l’honneur dans Advanced Chemistry. Ahnma est un vrai hommage à la ville hanséatique. Dans la vidéo, on peut admirer des images époustouflantes de la caméra qui passe à travers le port et sur l’Elbe et où Gzuz rappe : « Nous remettons Hambourg au premier plan ! » Le message est clair : Hambourg a encore beaucoup de choses à dire au niveau du hip-hop. Advanced Chemistry montre que c’est aussi le cas des Beginner.
 

Discographie :

1993: Gotting (EP)
1994: Ill Styles (EP)
1996: Flashnizm
1998: Bambule
2003: Blast Action Heroes
2016: Advanced Chemistry