Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Groupe du mois
Get Well Soon

Homme chantant avec une guitare
Get Well Soon - Haldern Pop Festival 2017 | © By Martin Schumann, Wikipedia - Own work, CC BY-SA 4.0

Ce qui fait la particularité du projet Get Well Soon c'est de ne pas se limiter à un genre de musique en particulier. Du punk-rock, de la musique classique contemporaine et de la musique électronique coulent dans ses chansons. On peut même écouter des passages de tango ou encore une chorale de pom-pom girls. Parce que lorsqu’il termine un album, Konstantin Gropper dit avoir toujours besoin d’emprunter un chemin différent pour le prochain.

Spectacle d’horreur à l'Elbphilharmonie

C’est en 2018 que le multi-instrumentiste, chanteur, compositeur et producteur Konstantin Gropper, aussi connu sous le nom de Get Well Soon, se produit sur la scène de l’Elbphilharmonie à Hambourg avec son Grand Horror Show. Il réalise ainsi un rêve, car d’après lui, ce sont les arrangements pour orchestre qui lui réussissent particulièrement bien. Avec ce show, il présente son album The Horror, paru la même année et pour lequel il a fondé le Get Well Soon Big Band. Mais avec son quatuor à vents et son quatuor à cordes ainsi qu’avec les cinq membres fondateurs, ce groupe ressemble plutôt à un orchestre qu’à un big band.

La revue hebdomadaire Der Spiegel loue l’album de Konstantin Gropper comme « œuvre ambitieuse sans pareille dans la musique allemande récente. » Pour cet album, le chanteur de 37 ans s’est inspiré de ses propres cauchemars, mais pas ceux qui ressemblent à un film d’horreur où l’on se réveille en sueur. C’est plutôt la peur subtile que l’inconscient met en lumière dans les rêves qui fascine Gropper, comme celle qu’il décrit dans sa chanson Nightmare Nr. 1 :


D'un son grondant
Je me suis réveillé sur un sol en mouvement
Je fixe l'abîme
Au secours, j'ai raté quoi ?
 
À l'intérieur de la maison, il n’y a personne
Mais le dîner est presque terminé
Je suppose que nous sommes enfin arrivés
Le pétrole, la bombe, la peur

Des styles toujours différents

Mais Gropper n’a pas toujours eu recours à un orchestre pour ses albums. C’est ce qui fait la particularité de son projet Get Well Soon - ne pas se limiter à un style ou un genre de musique en particulier. Du punk-rock, de la musique classique contemporaine et de la musique électronique coulent dans ses chansons. On peut même écouter des passages de tango ou encore une chorale de pom-pom girls. Cela dépend de ce qui est bénéfique à chaque chanson. Le principal, c’est que l’on ne s’ennuie jamais. Parce que lorsqu’il termine un album, Gropper dit avoir toujours besoin d’emprunter un chemin différent pour le prochain.

Gropper n’écrit pas seulement des chansons pour Get Well Soon, il aime aussi composer des musiques de films comme il l’a récemment fait pour la série Netflix How to sell drugs par exemple. Sa première musique de film était pour le célèbre réalisateur Wim Wenders et son film Palermo Shooting. C’est en voyant à 12 ans le film Il était une fois dans l’Ouest avec la musique d’Ennio Morricone que Gropper a découvert son modèle et son envie de composer de la musique de film.

Gropper n’a probablement jamais éprouvé le besoin de se limiter à un seul style. Fils d’un professeur de musique, il commence à jouer du violoncelle à l’âge de six ans, la batterie ou encore la guitare acoustique suivront. À 13 ans, il commence à jouer de la guitare électrique. Il est alors fin prêt pour fonder son premier groupe de musique, ce qu’il fait à 14 ans, composant déjà ses propres chansons. Il ne joue dorénavant pas seulement dans des groupes de punk ou de rock alternatif, mais chante aussi dans différentes chorales. Et parce que les sons et les styles de ses albums sont si différents, il en joue un à la Elbphilharmonie devant un public assis et un autre dans des petits clubs devant un public debout, voire dansant.

Concernant ses études, Gropper voit large et n’obtient non seulement le diplôme de la Popakademie Mannheim mais enchaine avec des études de philosophie à Heidelberg.

Le meilleur groupe du land de Bade-Wurtemberg

Durant trois ans, Konstantin Gropper a travaillé sur son premier album Rest Now, Weary Head! You Will Get Well Soon. N’ayant pas les moyens de le produire ailleurs, il l’enregistre entièrement chez lui à la maison… ce qui n’empêche en rien le succès. L’album paraît en 2008 et se place à la 28ème place du hit-parade allemand et à la 92ème place du hit-parade en France. Mais Gropper n’apparait pas seulement dans le hit-parade français, car il écrit en 2011 la bande originale de la série Xanadu diffusée sur Arte, celle-ci étant visible à la fois en France et en Allemagne.

Gropper souhaite avant tout que sa musique touche les gens, qu’elle transmette des émotions, que cela soit la peur qu’il traite dans son album The Horror ou toutes les émotions autour de l’amour comme dans son album Love et sa chanson It’s Love :
 

 
Trois ans de soleil, pas d'hivers ni d'appel
Mais tu sais que je ne montre pas, et que je reçois toutes
Les douleurs croissantes habituelles, mon premier "je t'aime" l’a fait pleurer
Je ne sais toujours pas si c'était des larmes de joie
[…]

C'est l'amour, l'amour
Et je ne m’en lasse pas


Pas de surprise alors que Gropper ait dédié tout un album à l'amour. Car dans une interview avec le magazine musical numérique Diffus il avoue être un romantique.

Il semble qu’avec son ouverture d’esprit pour les styles et thèmes différents, Gropper ait trouvé ses propres clés du succès. En tout cas, pour la Stuttgarter Zeitung c’est sûr : « le groupe de Konstantin Gropper est toujours le meillleur groupe du Bade-Wurtemberg. »
 

Discographie :

2008: Rest Now, Weary Head! You Will Get Well Soon 
2010: Vexations 
2011: Xanadu – An Original Soundtrack by Get Well Soon 
2012: The Scarlet Beast o’ Seven Heads 
2016: Love 
2018: The Horror

 

Groupe du mois sur Spotify

Mains et guitare © Colourbox.com, ldutko Chaque mois, nous vous présentons un groupe ou un·e chanteur·se venant d’un pays germanophone – sans limites de genres musicaux. Découvrez la musique de ces artistes grâce à notre playlist.