Livres pour enfants et adolescents Tendances 2018 : environnement et politique sociale

Le classique pour la jeunesse « Une poignée d’étoiles » est désormais disponible dans son adaptation en roman graphique.
Le classique pour la jeunesse « Une poignée d’étoiles » est désormais disponible dans son adaptation en roman graphique. | Photo (coupe) : Beltz & Gelberg

Les nouveautés en matière de littérature pour enfants et pour la jeunesse se concentrent sur des thèmes actuels comme la migration, les violences policières et le racisme. Et les livres pratiques ont toujours le vent en poupe.

Le salon du livre de Leipzig est l’événement à ne pas manquer du début d’année, et ce, autant pour les professionnels du livre et des médias que pour les lecteurs : c’est avec un programme culturel foisonnant que Leipzig attire chaque année des amoureux du livre de tout âge et invite à la découverte, au bouquinage et à la discussion. Outre les préoccupations devenues courantes concernant l’avenir du livre face à la numérisation, les professionnels du secteur se consacrent à la question de savoir dans quelle mesure le livre pour enfants et pour la jeunesse peut se plier au jeu commercial et si la littérature est à même d’enthousiasmer les jeunes gens pour la politique et si oui, comment.

Des thèmes politiques pour les jeunes

« Des changements sociétaux actuels nous mettent au défi de transmettre aux enfants et aux jeunes les règles pour des échanges justes et pour la pensée politique » peut-on lire dans le rapport des tendances du livre pour enfants et pour la jeunesse 2018 (Trendbericht Kinder- und Jugendbuch 2018) présenté pendant le salon du livre de Leipzig. La société a plus que jamais besoin de citoyens critiques à même de situer les thèmes politiques et de façonner la démocratie. « La littérature pour enfants et pour la jeunesse peut éveiller l’intérêt pour des thèmes politiques. » et c’est un fait, le nombre de livres qui se prêtent à une discussion constructive sur des thèmes politiques et sociétaux pertinents augmente. » Ce qu’un coup d’œil sur la liste des nominés au prix allemand de littérature jeunesse 2018 contribue à prouver.

Outre les histoires de fuite et de migration qui font désormais partie intégrante du répertoire de la littérature germanophone pour enfants et pour la jeunesse, deux textes sont particulièrement remarqués au printemps 2018, textes qui se confrontent à l’histoire allemande de l’après-guerre à savoir Kirschendiebe oder als der Krieg vorbei war (voleurs de cerises ou lorsque la guerre prit fin) de Anke Bär et Gertrude grenzenlos (Gertrude sans frontières) de Judith Burger, illustré par Ulrike Möltken, qui invitent savamment au dialogue entre générations. La vie dans une dictature et un système autoritaire est un thème qu’illustre également l’adaptation en roman graphique du classique pour la jeunesse de Rafik Shami Une poignée d’étoiles. Par ailleurs, la violence policière et le racisme quotidien aux États-Unis sont au centre de l’attention.
Après La haine qu’on donne de Angie Thomas, nominé pour le prix allemand de littérature jeunesse 2018, Dear Martin de Nic Stones est un autre roman pour la jeunesse donnant la parole aux adolescents noirs.
 
  • Anke Bär raconte une partie de l’histoire allemande d’après-guerre dans « Kirschendiebe oder als der Krieg vorbei war ». Photo (coupe): © Gerstenberg Verlag
    Anke Bär raconte une partie de l’histoire allemande d’après-guerre dans « Kirschendiebe oder als der Krieg vorbei war ».
  • Dans « Une poignée d’étoiles », Rafik Shami se consacre à la vie dans un système autocrate. Le classique pour la jeunesse est aujourd’hui disponible en roman graphique. Photo (coupe): © Beltz & Gelberg
    Dans « Une poignée d’étoiles », Rafik Shami se consacre à la vie dans un système autocrate. Le classique pour la jeunesse est aujourd’hui disponible en roman graphique.
  • Mais qui s’appelle Gertrude ? L’histoire d’une jeunesse en R.D.A. où lorsqu’une famille est considérée comme ennemi d’État. Photo (coupe): © Gerstenberg Verlag
    Mais qui s’appelle Gertrude ? L’histoire d’une jeunesse en R.D.A. où lorsqu’une famille est considérée comme ennemi d’État.
  • Avec « Dear Martin », Nic Stone offre un roman pour la jeunesse impressionnant sur la violence policière et le racisme dans le quotidien d’un jeune Noir. Photo (coupe): © rowohlt rotfuchs
    Avec « Dear Martin », Nic Stone offre un roman pour la jeunesse impressionnant sur la violence policière et le racisme dans le quotidien d’un jeune Noir.
 

Des abeilles au football : les livres pratiques ont toujours le vent en poupe

Depuis quelques années, le livre pratique pour les enfants et la jeunesse est de plus en plus populaire. Les thèmes animaliers, sur la protection de la nature ou la durabilité sont récurrents et invitent les jeunes lecteurs à une pensée critique et à un dialogue actif. Aussi, la présence de l’abeille (ou du bourdon) est constante dans les livres pratiques, et ce, aussi bien dans des textes réalistes que fantastiques. Après Abeilles de Piotr Socha récompensé à plusieurs reprises et Le merveilleux voyage de la petite abeille de Britta Teckentrup paraissent en 2018 en Allemagne Le livre des abeilles de Charlotte Milner et La petite bédéthèque des savoirs : les abeilles de Yves le Conte, deux livres qui traitent de la vie, de l’utilité des insectes mais également des menaces qu’ils encourent. Les thèmes animaliers, sur la protection de la nature ou la durabilité sont récurrents et invitent les jeunes lecteurs à une pensée critique et à un dialogue actif. Des livres comme Un grand jardin de Gilles Clément ou Floras Atelier (L’atelier de Flora) de Kristina Digman sont quant à eux représentatifs d’une autre tendance des livres pratiques : l’interactivité. Les lecteurs sont invités et motivés à chercher, découvrir, participer et faire soi-même.
 
  • Dans « Les abeilles », le chercheur Yves le Conte raconte de façon évocatrice tout ce qu’il faut savoir sur la vie des abeilles. Photo (coupe): © Jacoby & Stuart
    Dans « Les abeilles », le chercheur Yves le Conte raconte de façon évocatrice tout ce qu’il faut savoir sur la vie des abeilles.
  • Dans « Le livre des abeilles », les enfants de maternelle reçoivent un aperçu évoquant et surprenant sur le monde des abeilles grâce à de nombreuses illustrations. Photo (coupe): © Dorling Kindersley
    Dans « Le livre des abeilles », les enfants de maternelle reçoivent un aperçu évoquant et surprenant sur le monde des abeilles grâce à de nombreuses illustrations.
  • Dans son livre « Un grand jardin », le paysagiste Gilles Clément mise sur l’interactivité. Quiconque aime les illustrations abondantes y trouvera son compte. Photo (coupe): © Prestel junior
    Dans son livre « Un grand jardin », le paysagiste Gilles Clément mise sur l’interactivité. Quiconque aime les illustrations abondantes y trouvera son compte.



Bien sûr en cette année de la coupe du monde 2018, parmi tous les thèmes que le marché du livre jeunesse offrent avec ces près de 8 000 nouvelles parutions annuelles, les livres consacrés au football ne pouvaient pas manquer. Outre de nombreux récits pour enfants parus en quantité dans les collections de premières lectures comme Zombert. Fußballspielen verboten!  (Zombert. Interdiction de jouer au football !) de Kai Pannen, deux livres illustrés procurent beaucoup de plaisir et donnent envie de jouer : Foot-Mouton de Guridi et Pablo Albo ainsi que le germano-créole Das Spiel (Le jeu) de Baptiste Paul et Jaqueline Alcántara où filles et garçons jouent ensemble au football. Et dans Einer von 11 (L’un des onze) de Manfred Theisen où l’intégration est le thème central, la boucle est bouclée avec les livres pour enfants et pour la jeunesse politiquement engagés.
 
  • Lorsque les moutons jouent au football... le mouton noir devient arbitre et on prend une pelote de laine pour balle. Photo (coupe): © Aladin
    Lorsque les moutons jouent au football... le mouton noir devient arbitre et on prend une pelote de laine pour balle.
  • Vivre sur une petite île des Caraïbes. Pour être heureux, il suffit d’une chose : le football. Photo (coupe): © NordSüd
    Vivre sur une petite île des Caraïbes. Pour être heureux, il suffit d’une chose : le football.
  • Lorsque des zombies jouent au football, une jambe poursuivra volontiers le ballon. Photo (Coupe): © Tulipan
    Lorsque des zombies jouent au football, une jambe poursuivra volontiers le ballon.
  • Dans le récit de Manfred Theisen « Einer von 11 », on s’intéresse au football et à l’intégration. Photo (coupe): © Loewe
    Dans le récit de Manfred Theisen « Einer von 11 », on s’intéresse au football et à l’intégration.