Application « Dr. Brumm auf Hula Hula », d'après Daniel Napp Dr. Brumm auf Hula Hula

Couverture du livre Dr. Brumm auf Hula Hula- Daniel Napp © Thienemann Avec ses amis Blaireau et Cachalot, Dr. Brumm décide de réserver sur Internet des vacances lointaines afin de vivre le „repos à l’état pur“. Arrivés sur l’île de Hula Hula, Cachalot est kidnappé dans son aquarium par une mouette, ce qui entraîne une course poursuite vertigineuse lors de laquelle les trois amis doivent s’affirmer face aux requins, aux crabes et aux serpents. Heureusement, ils réussissent à atteindre à temps le sommet du volcan et le nid de la mouette, qu’ils arrivent à aveugler quelques instants à l’aide d’une perche à selfie pour libérer Cachalot. De retour à la plage, ils s’aperçoivent que Dr. Brumm n’avait réservé qu’une demi-journée de vacances et qu’ils doivent reprendre l’avion deux heures plus tard.

Le dixième volume de la série Dr. Brumm emmène nos héros favoris dans un pays lointain, avec pour objectif de mettre un coup de projecteur sur certains aspects du tourisme moderne : Blaireau photographie tout et tout le monde (les photos correspondantes sont visibles en début et en fin de livre) au moyen d’une perche à selfie beaucoup trop longue et qui jouera à un autre moment un rôle déterminant dans l’action. Les illustrations si appréciées de Napp revêtent leurs qualités habituelles ; de nombreux détails relevant de l’absurde font sourire, surtout au début du livre, non seulement les jeunes lecteurs de 4 à 6 ans mais aussi les adultes qui leur font la lecture. Vers la fin, on note toutefois que cette profusion de détails perd de son intensité. Des choses amusantes : deux tortues vivent une histoire parallèle uniquement dans les illustrations, ou bien encore un château de sable à la Maurits Escher.

À l’instar des 22 autres albums, Dr. Brumm auf Hula Hula a été conçu par Tiger Media International comme un un livre multimédia : selon le principe de la réalité augmentée, il est possible, avec l’application „Tigerbooks“ que l’on peut télécharger gratuitement sur smartphone, tablette ou iPhone, d’animer visuellement et acoustiquement les illustrations du livre au moyen de la caméra et du micro du téléphone. Le procédé est très convaincant, en particulier pour la course poursuite de folie évoquée plus haut : Dr. Brumm et Blaireau rament et sont chassés du livre par des requins, la mouette s’enfuit avec Cachalot, ils dévalent ensemble le volcan avec les tortues. Il suffit de cliquer sur les personnages pour leur donner vie, pour qu’ils commencent à se mouvoir ou à parler. Parfois, le lecteur fait ainsi avancer l’action.

On peut aussi cliquer sur des jeux complémentaires et des devinettes, par exemple avec des lettres ou des images masquées ; on trouve également des jeux linguistiques qui, étant donné leur niveau, sont plutôt destinés à des enfants de 6 ans, surtout parce qu’il est plus difficile de cliquer sur un petit écran pour les plus jeunes.

Si l’on réalise avec les petits lecteurs tous les jeux prévus par le logiciel et si l’on écoute le livre audio dans sa totalité, on est occupés pendant environ une heure et demie. Il est conseillé de tester au préalable l’ensemble du produit afin de pouvoir établir des priorités en fonction du temps qu’on a prévu de consacrer à l’activité. Les petits sont à coup sûr ravis des possibilités proposées par l’application. D’un simple clic, ils peuvent eux-mêmes décider quel personnage doit dire quelque chose ou se mouvoir et ils peuvent aussi s’amuser avec des situations drôles en les faisant rejouer à l’envi.

Il est toutefois dommage que le livre, dans sa version électronique, ne fonctionnent pas sur tous les modèles de smartphone. Le support par e-mail répond certes aimablement à quelques questions mais cela requiert beaucoup de temps.

De la même manière que pour le volume interactif Du bist so schrecklich schön (Tu es terriblement beau), celui de Dr. Brumm auf Hula Hula est, à partir du moment où l’on dispose du matériel requis, une bonne opportunité, gratuite, pour familiariser les petits lecteurs à l’univers des albums pourvus de moyens visuels et acoustiques.

Martin Deutsch, Pinselfisch