Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Champagne
Champagne Bollinger

Sept kilomètres de caves (tunnel et bouteilles)
Sous la commune d’Aÿ, ce sont pas moins de sept kilomètres de cave qui sont occupés par la maison Bollinger. Ces réseaux souterrains courent sous les maisons et sous les vignes alentours. Ici des milliers de bouteilles suivent le long processus de fermentation et de conservation du champagne. | Photo (detail): © Collection-Champagne-Bollinger

Champagne Bollinger :  la plus anglaise des marques françaises porte le nom d’un Allemand.
 

De Fanny Laemmel

S’il y a bien un produit du terroire français que le monde entier connaît, c’est le champagne. Mais saviez-vous que les Allemands ont joué un rôle important dans son Histoire ? Krug, Mumm, Heidsieck, Deutz, Koch, Bollinger… Ces grandes maisons de champagne françaises doivent leurs origines à des Allemands qui ont émigrés en Champagne au XVIIIe siècle. Le fameux pétillant doit aussi son développement à un autre pays européen : l’Angleterre. Dès le XVIIe siècle, le pays est un importateur de ce vin particulier qui mousse lors de sa fermentation en bouteille. C’est d’ailleurs aux Anglais que l’on doit l’invention de la bouteille en verre et du bouchon de liège qui assurent la conservation du vin.
L’Allemagne, la France, l’Angleterre… Trois pays qui sont aussi à la source de l’une des maisons de champagne les plus connues dans le monde : Bollinger.

Nous sommes allés à Aÿ, en Champagne, pour découvrir l’histoire de cette marque emblématique de l’aventure européenne du champagne.

  • Une histoire de famille (Portraits) Photo (détail) : © Collection-Champagne-Bollinger
    Athanase de Villermont est français ; il naît en 1763 en Champagne. Jacques Bollinger est allemand ; il naît en 1803 dans le Bade-Wurtemberg. Le premier se constitue un vaste domaine viticole aux alentours de la ville d’Aÿ mais son statut d’aristocrate l’empêche de se lancer dans le commerce. Le deuxième a le goût du voyage et du commerce, c’est ainsi qu’il atterrit dans la région pour se spécialiser dans le négoce des vins de Champagne. En 1829, les deux hommes – rejoints par un troisième, Paul Renaudin – fondent une maison de commerce de champagne. En 1837, Louise-Charlotte de Villermont, fille d’Athanase épouse Jacques. Aujourd’hui, ce sont leurs descendants qui sont toujours à la tête de la fameuse maison de champagne.
  • Le vignoble (borne dans la vigne) Photo (détail) : © Fanny-Laemmel
    Constitué par la famille d’Athanase de Villermont, le vignoble de la marque Bollinger a été enrichi par les cinq générations qui en ont successivement hérité. Aujourd’hui, c’est une des seules maisons à produire la majeure partie des fruits nécessaires à l’élaboration de ses vins. 60 % des raisins sont issus de son propre vignoble.
  • Les vignes historiques (Clos Saint-Jacques) Photo (détail) : © Fanny-Laemmel
    Sur cette photo, on voit le Clos Saint-Jacques, constitué par Jacques Bollinger. C’est une des deux parcelles nichées au cœur d’Aÿ et dont la vigne avait résisté aux Phylloxéra (cet insecte qui avait décimé la quasi-totalité du vignoble au début du XXe siècle). Il s’agit d’un pinot noir, cultivé à l’ancienne et classé Grand cru.
  • L’exportation vers l’Angleterre Photo (détail) : © Collection-Champagne-Bollinger
    On dit de Bollinger qu’elle est la marque française la plus anglaise. Dès le début de son histoire, la maison de champagne Bollinger est fortement liée à l’île britannique. Dès le milieu du XVIIIIe siècle, la marque s’exporte vers l’Angleterre grâce à un Prussien : Ludwig Mentzendorff. L’homme propose à Jacques Bollinger d’être son agent à Londres. Le succès est au rendez-vous et en 1884 la reine Victoria et le prince de Galles décernent le premier Royal Warrant à la marque, ce mandat émis aux entreprises qui fournissent des biens ou des services à la cour royale. Actuellement, la maison de champagne est toujours l’un des fournisseurs officiels de champagne de la famille royale.
  • Le champagne Bollinger et James Bond (bouteille Bollinger 007) Photo (détail) : © Fanny-Laemmel
    Un autre élément du patrimoine anglais a fait connaître la marque Bollinger dans le monde entier : James Bond. C’est en effet le champagne consommé par le plus célèbre agent de sa Majesté dans plusieurs romans et films depuis 1956. Le champagne est cité pour la première fois dans le livre de Ian Fleming Les diamants sont éternels.
  • Sept kilomètres de caves (tunnel et bouteilles) Photo (detail): © Collection-Champagne-Bollinger
    Sous la commune d’Aÿ, ce sont pas moins de sept kilomètres de cave qui sont occupés par la maison Bollinger. Ces réseaux souterrains courent sous les maisons et sous les vignes alentours. Ici des milliers de bouteilles suivent le long processus de fermentation et de conservation du champagne.
  • Les réserves (Bouteilles de 1830) Photo (détail) : © Fanny-Laemmel
    Dans ces caves du sous-sol de la ville d’Aÿ, on y a récemment retrouvé des bouteilles datant de la création de la maison de champagne Bollinger. Une longue histoire franco-allemande qui inscrit ce produit du terroir français dans le patrimoine européen.