Groupe du mois
Il Civetto

Quatre hommes dans un champ
© Il Civetto

Il Civetto – "le" chouette de nuit. Cela n'existe pas ? Mais si, cela existe ! Il Civetto, c'est un indéniable pot-pourri de musique unique aux influences du monde entier et d'un exotisme mystérieux, produit à Berlin.

De Naomi Salbert

D'une jam session [1] dans le métro à des fans internationaux

Tout a commencé en 2010 dans un métro à Berlin. C'est là que le groupe a été entendu pour la première fois. Le groupe a commencé une jam session de manière spontanée et a fait trembler le wagon pendant deux stations. Sans plus tarder, la sécurité a été soudoyée avec un kebab et c’était reparti. Un passager du métro a alors engagé le groupe pour un concert. Ensuite, tout est allé très vite, Il Civetto (le chouette) était né !

D'autres réservations ont immédiatement suivi. En 2015, ils lancent une campagne de financement participatif pour leur premier album éponyme Il Civetto qui sort la même année en coopération avec le producteur Robert Kondorosi (BudZillus). Après des concerts au MS Dockville, au Fusion Festival, au Montreux Jazz Festival, au 3000° et aux manifestations anti-G20 à Hambourg, le groupe passionne désormais un public international d'Istanbul à Copenhague.

[1] jam (-) session : « Séance de musique collective au cours de laquelle des musiciens de jazz improvisent librement sur des thèmes donnés. » d’après le CNRTL.

Global Pop avec une certaine profondeur

Le groupe ne peut être rangé dans aucune case. La Global Pop décrit le mieux leur style de musique puisqu'il est dans tous les cas global, universel et qu'il captive avec une certaine profondeur. Un mélange fou de musique balkanique, de folk et de swing. Ici, la passion latino-américaine rencontre les sons orientaux, créés par les garçons de Berlin. Leurs chansons ne sont jamais ennuyeuses, il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir. Le seul choix des instruments est unique. Ils expérimentent avec la guitare acoustique et la basse, l'ukulélé, la clarinette, le saxophone et un ensemble de percussions qu'ils ont eux-mêmes créé avec le cajón, les bongos, le djembé, la caisse claire et la cloche à vache et se réinventent sans cesse sur scène. Même les plus réticents ne pourront résister à l'appel de la danse.

Un voyage dans l'inconnu

Dans leurs chansons, ils font part des impressions qu'ils ont recueillies au cours de leurs voyages. Leurs paroles : un mélange sauvage d'allemand, d'anglais, de français, de portugais, de turc et de langues que seul Il Civetto comprend probablement. Ils racontent des histoires magiques et mystiques et soudainement, ils viennent vous chercher et vous emmènent dans un voyage vers l'inconnu. À travers des forêts sombres accompagné d'une triste fée, en grimpant sur des citronniers en plein air vers la lumière. Il n'y a pas de limites à leur créativité. Spontanés et pleins de joie de vivre, mais aussi mystérieux et mélancoliques. La voix passionnée du chanteur Leon Keiditsch transporte une nostalgie, dans laquelle l'euphorie et l'envie de voyager peuvent être ressenties en même temps.
 

Des tons plus graves parfois

Alors que leur premier album avait encore une légèreté très ludique et rêveuse, sur leur deuxième album, Facing the Wall - écrit au Maroc, en Grèce et en Andalousie et enregistré à Berlin - ils jouent des sonorités beaucoup plus sérieuses. Le titre de l’album « Facing the Wall » (littéralement « face au mur »), signifie tout autant « poussé dans un coin » ou « placé contre le mur ». L'album parle d'une génération en profonde mutation, d'une génération en quête et qui doit assumer de plus en plus de responsabilités.
 

Leon dit ainsi : « Nous vivons une époque de bouleversements : Seehofer, Trump, le changement climatique. Notre génération commence à se rendre compte que tout ne s'améliorera pas simplement comme ça. Nous devons prendre notre avenir en main ». Le single Tout va changer demain reprend exactement cette idée. Il appelle à l'action et critique le fait que nous ne faisons rien et attendons que tout change comme ça pour le mieux à l'avenir.

Mais malgré tout le sérieux, Il Civetto a conservé le son le caractérisant. Un album avec une grande attention aux détails, qui non seulement vous fait danser mais aussi vous fait réfléchir.

Nous sommes curieux de voir ce qui va se passer dans le futur. Le prochain album est déjà annoncé pour le printemps 2021.

Membres : Lars Löffler-Oppermann · Leonard Schulz · Leon Bollinger · Leon Keiditsch · Tristan Böttger · Robert Kondorosi
 

Discographie :

Albums :
2019: Facing The Wall (Eastblok Music)
2015: Il Civetto (Eastblok Music)

EPs:
2016: Ébabaré (Eastblok Music)
2016: Lubmin (Acker Records)

 

Groupe du mois sur Spotify

Chaque mois, nous vous présentons un groupe ou un·e chanteur·se venant d’un pays germanophone – sans limites de genres musicaux. Découvrez la musique de ces artistes grâce à notre playlist .