Alya Sebti, Ilana Salama Ortar et Hoda Tawakol

Kunstsommer Marseille © Schirn Kunsthalle Frankfurt, Marc Krause; Ramin Haerizadeh, Rokni Haerizadeh, Hesam Rahmanian, Hoda Tawakol

Trois grandes acteures de la scène artistique européenne œuvrent à Marseille cet automne


Cette année, l'automne à Marseille est à la lumière de l'art contemporain et, malgré son incertitude, répand une fraîcheur créative dans toute la ville. Manifesta 13, la Biennale européenne d'art contemporain, en est le cadre privilégié. Elle suit le principe d'intégration de l'histoire et du développement urbain du lieu respectif dans son concept. Le Goethe-Institut de Marseille reflète ces événements dans son programme de résidences d'artistes et ses formats d'exposition. 

Lors d'entretiens individuels, la commissaire Alya Sebti et les artistes Hoda Tawakol et Ilana Salama Ortar donnent un aperçu de leur relation avec la ville de Marseille ainsi que de leurs positions artistiques et de leurs impulsions actuelles. Ensemble, elles représentent le spectre de trois générations différentes. Toutes sont unies dans une perspective européenne et nord-africaine. Elles vivent en cosmopolites en Allemagne (Francfort, Berlin et Hambourg) et façonnent des discours artistiques sur l'urbanité, l'interculturalité, la Méditerranée, le féminisme et l'indépendance féminine.