Les Recommandations de Nuremberg
Normes éducatives pour le cours précoce de langues étrangères

Grâce à l’élaboration du Cadre Européen commun de référence pour les langues, le niveau d’apprentissage d’une langue donnée peut être décrit de façon à permettre une évaluation selon différents niveaux. 

Grâce à la description des niveaux de compétence, des normes ont été conçues permettant pour la première fois une comparaison des performances d’apprentissage aussi bien dans le cadre d’un système de formation qu’à une échelle internationale, et ce indépendamment des prestataires d’enseignement, des systèmes scolaires et des diplômes de fin d’étude. Ces normes cependant ne s’appliquent pas à l’apprentissage précoce des langues étrangères chez les enfants entre quatre et dix ans. 

Telles qu’elles ont été formulées par exemple par le BIG-Kreis (Cercle de conseil, information et discussion) [1] , les normes de ce groupe d’âge fournissent quelques repères pour savoir quelles compétences des enfants de dix ans devraient obtenir sur une base de 120 heures de cours. Les « profils de compétences » du BIG-Kreis sont valables pour chaque langue étrangère et incluent les compétences communicatives, interculturelles et méthodiques ainsi que la description des aptitudes linguistiques. Dans cette mesure, ils peuvent servir de base au développement ultérieur des programmes scolaires. [2]

Cette description des normes éducatives du cours de langue étrangère à l’école élémentaire ne tient pas compte de la façon dont l’enseignement est effectué et du temps d’apprentissage mis à la disposition de chaque enfant. Pour pouvoir mesurer et améliorer la qualité du cours, on développe et on effectue des procédures test qui incluent si possible tous les participants au processus de formation. 

Les jeunes enfants qui passent du jardin d’enfants/de l´école maternelle à l’école primaire sont soumis à un test linguistique pour savoir dans quelle mesure ils pourront suivre le cours de langue prévu. Les enfants des écoles primaires rédigent de plus en plus souvent – par exemple à l’initiative des autorités scolaires et des organismes gestionnaires – un journal d’apprentissage ou portfolio, qui leur permet, mais aussi à leurs parents et à leurs enseignants, de suivre les réussites de leur apprentissage.
   

Recommandations :

  • Les normes éducatives du cours de langue étrangère à l’école élémentaire devraient être incluses dans les programmes scolaires afin de fournir aux enseignants une base et un cadre généraux pour leur offre linguistique.
  • Les contenus et les formes de l’évaluation du niveau d’apprentissage devraient être adaptés à l’enfant et tenir compte des principes de l’apprentissage précoce des langues étrangères, tant du point de vue des contenus que de la méthode.
  • Dans le cours précoce de langue étrangère, les efforts visant à obtenir des résultats linguistiques mesurables ne devraient pas perdre de vue les objectifs principaux : développer la personnalité polyvalente de l’enfant, créer et maintenir la motivation pour l’apprentissage des langues étrangères.
  • L’évaluation par un tiers et l’auto-évaluation devraient être planifiées sur une longue période et poursuivies de manière continue.


Sources
[1] Le BIG-Kreis a été fondé en 1999 par le Professeur Dr. Hans-Eberhard Piepho et a pour objet le développement du cours de langue étrangère dans les écoles élémentaires allemandes. Ses membres sont des spécialistes ministériels, des spécialistes issus de l’enseignement et de la recherche ainsi que des instituts fédéraux et des Länder.
[2] Voir le document-cadre du BIG (2005)

Informations complémentaires