Rencontre littéraire avec l'auteur Lutz Seiler : Stern 111

Porträt Heike Steinweg

Ma, 11.10.2022

18:30

Goethe-Institut Bordeaux

Unique rencontre littéraire en France avec l'auteur à l'occasion de la parution française de son roman STERN 111, éditions Verdier (traduit par Philippe Giraudon). Animée par BERNARD BANOUN, traduction simultanée CORDULA GUSKI. Inscription conseillée : info-bordeaux@goethe.de.

LE LIVRE 
« Novembre 1989. Le Mur de Berlin vient de tomber. Inge et Walter Bischoff, un couple d’Allemands de l’Est de condition modeste, convoquent leur fils Carl et lui annoncent solennellement qu’ils ont décidé d’aller vivre à l’Ouest. Ils partiront « en éclaireurs », expliquent-ils, tandis que Carl restera « à l’arrière » pour veiller sur leur maison de Gera. Ils lui écriront régulièrement. À vingt-six ans, Carl, qui a repris depuis peu ses études, n’habite plus chez eux depuis longtemps. Mais leur décision qui ressemble à un abandon lui révèle soudain qu’avant d’être ses parents, Inge et Walter ont eu une jeunesse éprise de liberté et de rock’n roll. De ce temps d’avant la construction du mur, le Stern 111, un poste de radio de fabrication soviétique orné d’une étoile rouge, reste le symbole: toute la jeunesse d’Allemagne de l’Est s’en servait pour écouter les radios de l’Ouest. Carl ne restera pas longtemps à Gera. Au volant de la petite voiture de son père, il se rend bientôt à Berlin. Alternent dès lors les lettres reçues de sa mère et le récit de ses propres aventures dans la ville en pleine effervescence. Au « Cloporte », un immeuble où s’est rassemblée une communauté de squatters sous la conduite du berger Hoffi, perpétuellement accompagné de sa chèvre Dodo, Carl va connaître une double initiation amoureuse et politique. » - éditions Verdier

Lutz Seiler, né en 1963 en Thuringe, est issu d’un milieu ouvrier de RDA. Il s’est d’abord fait connaître comme poète, en participant notamment, de 1993 à 1998, à Mossbrand, une importante revue littéraire. En 2007, sa carrière littéraire prend un tournant décisif avec la publication d’une nouvelle, Turksib, qui lui vaut le prix Ingeborg-Bachmann. Le recueil Die Zeitwaage, paru en 2009 et publié en 2015 chez Verdier, lui vaudra d’être élu à l’Académie allemande de Darmstadt. La publication de Kruso en 2014 (Verdier, 2018) marquera ses débuts de romancier, lui permettant de s’imposer comme un maître de la narration. Il reçoit le Prix "Preis der Leipziger Buchmesse 2020" pour son roman Stern 111.

PRESSE

> Un poignant roman, largement autobiographique. Ample dans sa narration et puissant par son imagination, Stern 111 est le « Wenderoman » par excellence, le grand « roman du tournant ».
Christine Lecerf, Le Monde

> Stern 111 de Lutz Seiler est un roman d’aventures, un roman d’éducation artistique, l’histoire d’une relation père-fils, mais surtout, surtout, une histoire de liberté, écrit dans une langue poétique violente et exubérante… - 
Xaver von Cranach, Der Spiegel

> La magie de la littérature selon Lutz Seiler ? Elle peut transformer ce qui semblait banal en une chose tout à fait particulière et même sacrée. -
Jan Wiele, Frankfurter Allgemeine Zeitung


Stern 111 de Lutz Seiler dépeint de façon grandiose le renouveau chaotique qu’a connu Berlin-Est après la fin de la RDA. C’est un livre essentiel. -
Cornelia Geißler, Frankfurter Rundschau »

Retour