Projet Cities on the Edge

Jugendliche Cities on the Edge © Lena Birkhold

Di, 01.01.2017 -
Lu, 31.12.2018

Nouveau projet entre Marseille, Naples et la Ruhr

Le projet « Cities on the Edge » cherche à contribuer à la mise en réseau, l’internationalisation et la qualification des acteurs culturels qui portent un engagement social dans leurs projets artistiques. L’idée du projet est de développer des approches de projets innovateurs et durables en mettant au centre l’échange trilatéral (franco-germano-italien) sur le sujet de l’éducation culturelle. Dans la suite, une production artistique doit être réalisée avec des jeunes afin de leur permettre un accès aux sujets culturels. A la fin, un manuel franco-germano-italien pour le travail culturel avec des jeunes dans des conditions de vie difficiles doit être publié.
 
Pourquoi Marseille et Naples ?
 
Les deux villes, Naples et Marseille, se trouvent aux bords de leurs pays, de l’Union Européenne, du continent, mais aussi de l’attention publique. En étant des villes portuaires, elles sont caractérisées par la proximité avec l’Afrique du Nord mais aussi par des problèmes sociaux tels que des disparités sociales, un taux de chômage des jeunes assez élevé et la criminalité. Cependant, des sujets d’importance européenne y sont traités. Les acteurs culturels luttent contre la perte des moyens pour la culture et le danger croissant de la radicalisation des couches sociétales tant sur le niveau religieux que politique.
 
Pour le grand projet de la « capitale européenne de la culture 2013 », des sommes importantes des fonds publiques et privés ont été mis à disposition pour la ville de Marseille, surtout pour investir à l’infrastructure et l’apparence de la ville. Par contre, le nord de Marseille fut privé presque entièrement de cette planification et réalisation du nouveau « Marseille Méditerranée ». Au cours des années, la réputation que ces quartiers sont un lieu de drogues, de désespérance et d’un taux élevé de chômage et de criminalité, s’est consolidée. La ville, mais aussi les médias ont déclaré les quartiers nord comme zone de « No-Go » dont l’entrée est un danger ingérable. Ce traitement des quartiers défavorisés fut la cause pour laquelle le nord est un lieu perdu pour de nombreux d’acteurs. Malgré ou à cause du manque d’aide du côté de l’Etat, des structures furent fondées et s’engagent pour le renforcement du nord au niveau culturel, social et politique.

Le Goethe-Institut de Marseille collabore avec le centre culturel la Friche la belle de Mai et le Festival de Marseille. Les partenaires à Neaple sont le Nuovo Teatro Sanità, la Cooperativa Dedalus, la Associazione Alessandro Scarlatti et le Napoli Teatro Festival Italia. Les partenaires dans la Région de la Ruhr sont la plate-forme Pottifiction avec le Theater Kohlenpott Herne et le Junge Schauspielhaus Bochum.

Dates à venir (la partie marseillaise):
le 5 mai - Festival Hip Hop Society, Cabaret Aléatoire, Friche la Belle de Mai 
le 10 juin - Musikfest Jungfernstieg, Hambourg
le 30 juin et le 1er juillet - Festival de Marseille, Friche la Belle de Mail 

La trilogie:
le 18 août - Pottfiction Camp, Herne
Novembre/décembre - Napoli Teatro Festival, Naples 
le 19 janvier 2019 - Friche la Belle de Mai, Marseille 


 

Retour