Lecture performative Fishing for Flotsam - Romana Schmalisch et Robert Schlicht

fishing for flotsam © Romana Schmalisch und Robert Schlicht

Mer, 22.09.2021

Musée d’Histoire de Marseille

2, rue Henri-Barbusse
13001 Marseille

« Ce qui complique encore la situation c’est que, moins que jamais, la simple “reproduction de la réalité” ne dit quoi que ce soit sur cette réalité. Une photographie des usines Krupp ou de l’A.E.G. ne nous apprend pratiquement rien sur ces institutions. La réalité proprement dite a glissée dans son contenu fonctionnel. La réification des relations humaines, par exemple à l’usine, ne permet plus de les restituer. Il faut donc effectivement “construire quelque chose”, “quelque chose d’artificiel”, “de posé”. L’art est donc tout aussi nécessaire. » (Bertolt Brecht)

Comment construire quelque chose dans l'art pour qu'il nous dise quelque chose sur notre réalité sociale, quelque chose qui n'est pas immédiatement visible en soi ? Comment représenter les relations de pouvoir politiques, sociales ou économiques? Comment dépeindre les interrelations historiques? Comment montrer de manière critique la force effective de la micro-politique?

Ces questions ne concernent pas seulement le problème de la forme, mais la représentabilité elle-même. Elles sont au cœur du nouveau projet à long terme Fishing for Flotsam des artistes et cinéastes Romana Schmalisch et Robert Schlicht, qui se concentre sur les thèmes politico-économiques du travail, de la marchandise et du capital, et qui mène également à des investigations sur les concepts de nation, de migration et de (post)colonialisme.

Le point de départ et le lieu de leur recherche de terrain est le port industriel de Marseille, en particulier le plus grand terminal méditerranéen du port à conteneurs de Fos-sur-Mer avec son immense appareil logistique.

Dans leur première présentation au Musée d'Histoire de Marseille, Schmalisch et Schlicht se concentrent sur l'"image" du conteneur, emblématique de la mondialisation moderne, qui, dans sa forme standardisée et abstraite et avec ses surfaces opaques, ne révèle rien des marchandises qu'il contient, et encore moins des relations d'échange économique mondial dans un monde capitaliste globalisé. En prenant le conteneur comme objet de référence, les artistes cherchent à construire un réseau de relations qui reflète mais aussi transcende une réalité qui a glissé dans le fonctionnel.


La présentation est réalisée en partenariat avec le Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur et grâce au soutien du Musée d'histoire.

Événement gratuit. Aucune réservation requise, sous réserve de disponibilité.
Renseignements au 04 91 55 36 00 / musee-histoire@marseille.fr 

L'événement se déroulera dans le respect des règles sanitaires en vigueur. La présentation d'un laissez-passer sanitaire est requise.
 

Retour