Exposition Annulé : Helena Schätzle: Thrice Oppressed

Gudiya © Helena Schätzle

Jeu, 19.11.2020 -
Di, 27.12.2020

CRI des Lumières



La plupart des femmes indiennes connaissent un sort difficile et incomparable. Non désirées car ce sont des filles, discriminées dès la naissance, deux femmes sur trois sont victimes de violences domestiques. En Inde, une femme sur cinq sera au cours de sa vie victime d'un viol ou de tentative de viol ou de toute autre forme de maltraitance. Selon la loi indienne, les hommes et les femmes ont les mêmes droits, mais la réalité est toute autre. La discrimination et la maltraitance à l'égard des femmes deviennent de plus en plus un problème majeur et la plupart des cas ne sont jamais portés devant le tribunal.

Chacune des femmes représentées a sa propre histoire, ses coups quotidiens, a été mariée enfant, a été victime de viol, maltraitée par son mari et sa belle-mère, brûlée et amputée, vendue par sa propre famille dans le milieu de la prostitution, victime de tentative d'empoisonnement pour la dot.

"J'ai passé de nombreuses années en Inde à me lier d'amitié avec des femmes de différents milieux. La question m'est revenue sans cesse à l'esprit : Pourquoi. A la recherche de réponse j'ai commencé avec le photographe indien Sudharak Olwe à écrire leurs histoires et à capture en images leurs forces mais aussi leur fragilité et leur souffrance."

La photographie permet à Helena Schätzle (*1983), d'apprendre du monde, d'adopter un point de vue et de se mettre dans des situations que la plupart des gens ignorent. Pour elle, la photographie est une tentative pour contribuer à la mise en place des droits universels pour tous et toutes. Depuis des années, elle entreprend, pour cette raison, de longs voyages dans différents pays où elle vit pendant de longues périodes et travaille intensément, de façon critique, sur des sujets sociaux. Elle parle l'hindi et travaille énormément en coopération avec l'Organisation des Droits de l'Homme. Avec son œuvre," Die Zeit dazwischen",  réalisée en Europe de l'Est, elle a été lauréate de "gute aussichten", finaliste de " The Aftermath Projekt“ et de  „Inge Morath Foundation“, et son livre sur le travail a été désigné en 2013 par la fondation "Buchkunst" comme l'un des meilleurs livres photos. Son travail "Leben nach dem Überleben" sur les survivants de l'Holocaust et leurs familles en Israël, publié en 2016 avec une préface de Frank Walter Steinmeier, fait le tour de l'Allemagne en tant qu' exposition itinérante. L'œuvre a également reçu le premier prix du Alfred Fried Award. Pendant douze ans, Helena Schätzle, a également travaillé sur des projets à long terme en Inde et a contribué à la création de l'ONG Photography Promotion Trust. Les œuvres d' Helena Schätzle sont exposés au niveau international et ont reçu de nombreux prix.
Depuis l'obtention de son diplôme à l'Académie des arts de Kassel en 2009, elle travaille comme photographe indépendante pour divers magazines et journaux. Elle est représentée par l'agence Laif.

Exposition proposée par le CRI des Lumières, recommandée par le Goethe-Institut de Nancy.
 

Retour