Film et rencontre littéraire (bande dessinée) Ulli Lust et Kai Pfeiffer

dessin d'un troupeau de mammouths © Ulli Lust

Lu, 18.10.2021

19:00 - 21:00

Goethe-Institut Paris

Promenade en forêt primaire

Avec Ulli Lust et Kai Pfeiffer
Modération : Volker Zimmermann

Visionnage du film Urwald/Forêt primaire (Square Artiste - Carte blanche, Arte, 2019), suivi d‘un débat avec les deux artistes

Le film Urwald tourné par les deux artistes en 2019 s'inscrit dans leurs projets de BD documentaire. Pour Ulli Lust, il prolonge ses recherches sur les formes de vie dans la protohistoire, qui feront l'objet d'un essai en bande dessinée. Kai Pfeiffer y explore la représentation cinématographique des multiples textures de la forêt, leur analogie avec ses « dessins moléculaires », les états de la matière comme élément dramatique en bande dessinée, qui trouvent leur pendant dans les textures acoustiques de la musique du film.

Ulli Lust commence sa carrière comme illustratrice de livres pour enfants, puis s’installe à Berlin en 1995, où elle a fait des études artistiques à la Kunsthochschule. Elle se lance ensuite dans la bande dessinée pour adultes et réalise des illustrations pour de nombreux journaux ou magazines. Publié en 2009 en Allemagne, et en 2010 en France, Trop n’est pas assez (ça & là) a remporté le Prix Révélation Angoulême et le Prix Artémisia en 2011. Suivent entre autres Voix de la Nuit (avec Marcel Beyer) en 2014 et Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien en 2017. Elle dessine actuellement un essai en bande dessinée sur l’art à l’époque glaciaire.

Kai Pfeiffer est un artiste de bande dessinée qui se promène entre la fiction, l’abstraction et le reportage, il fait des livres et des installations. Il dirige la publication de diverses anthologies, travaille comme curateur, traducteur et professeur aux Beaux-Arts (actuellement à Hanovre).En 2015 paraît son livre Glücklich wie Blei im Getreide (avec l’auteur autrichien Clemens J. Setz) et Plus si entente (avec la dessinatrice belge Dominique Goblet). En 2018, il tourne et réalise pour Arte le film Urwald avec Ulli Lust et participe notamment à l’élaboration de la musique et du son.

Volker Zimmermann a étudié l’histoire, le cinéma, la philosophie et la littérature en Allemagne et aux États-Unis. Il s'installe à Paris en 2004 et travaille pour différentes maisons d’édition et institutions culturelles avant de se mettre à son compte en tant que traducteur en 2012. Depuis 2020, il enseigne l’allemand dans l’éducation nationale.
 
Dans le cadre du Festival Formula Bula 

Retour