Rencontre littéraire Saša Stanišić - Avant la fête

Lu, 14.09.2015

Goethe-Institut Paris

17 avenue d'Iéna
75116 Paris

Dans le cadre du cycle "Passeurs de langues"

Dans le cadre du projet interdisciplinaire « HeimatHafen Hamburg »
En coopération avec les éditions Stock
 
En présence de l’auteur et de sa traductrice Françoise Toraille
Modérateur : Milosz Matuschek
 
C’est la nuit à Fürstenfelde, avant la fête de la Saint-Anne. Le village se couche de bonne heure. À l’exception du passeur – il est mort. Madame Kranz, l’artiste peintre local, ambitionne quant à elle de réaliser son premier tableau nocturne. Le sonneur et son apprenti veulent sonner les cloches. Monsieur Schramm, ancien lieutenant-colonel de l’Armée nationale populaire, puis garde-forestier, n’a pas encore décidé s’il allait acheter des cigarettes ou se mettre une balle dans le crâne. Ils ont tous une mission à accomplir avant la fin de la nuit. Ils composent d’une voix ce roman, la mosaïque d’un village avec ses habitants de longue date et ses nouveaux venus, les morts et les vivants les artisans, étudiants et chômeurs en t-shirt… Un festival.
 
Né en 1978, de mère bosniaque et de père serbe, Saša Stanišić a quatorze ans quand il doit fuir la ville de Višegrad en 1991, alors que la guerre embrase la Yougoslavie. Il se réfugie avec ses parents en Allemagne, où il choisit de rester après leur départ vers les États-Unis, alors qu’il a tout juste dix-sept ans. En 2008, son premier roman, Le Soldat et le gramophone, traduit dans 32 langues, est une des révélations de la rentrée littéraire. Son second roman, Avant la fête (trad. Françoise Toraille), a reçu de nombreuses récompenses dont le prix de la Foire de Leipzig en 2014.  Il vit aujourd’hui à Hambourg.

Retour