Rencontre littéraire - Bande dessinée Erich Ohser (e.o. plauen)

Couverture Père et fils intégrale@éditions Warum

Lu, 18.01.2016

Goethe-Institut Paris

17 avenue d'Iéna
75116 Paris

« Vater und Sohn » / « Père et fils » – l'Intégrale

Dans le cadre du cycle « BD Angoulême 2016 »
En coopération avec les éditions Warum et Radio Campus Paris

Sélection Patrimoine Angoulême 2016
 
En présence de Wandrille (éd. Warum) et Sylvain Farge (Université Lumière Lyon II)
Modération : Yassine (L’Articho)

Écrite entre 1934 et 1937 par un caricaturiste ostracisé par le pouvoir nazi,
Vater und Sohn (Père et Fils) est une série quasiment muette mettant en scène les farces et aventures d’un père et son fils. Ces strips rencontreront un succès énorme malgré l’époque lourde, ou peut-être à cause d’elle, justement.
Le père, Dupont rondouillard, et son fils, petit Gaston avant le gros nez, traversent la vie quotidienne, s’offrent des cadeaux, font l’école buissonnière mais aussi gagnent un héritage, vivent sur une île déserte et partent dans les étoiles…
Un monument du patrimoine, incroyablement moderne et inventif, plus de trois cents pages d’humour et d’amour, tout en douceur et fantaisie.
 
À l’occasion de l’enregistrement de l’émission radio Studio Articho,
Yassine interroge Wandrille et Sylvain Farge sur l’histoire chaotique de ce chef-d’œuvre, dont l’édition intégrale est inédite en France.
 
Né en 1903, Erich Ohser s’est fait connaître comme illustrateur et caricaturiste politique. Dès 1929, il publie de virulentes caricatures antinazies pour le journal social-démocrate Vorwärts.
À partir de 1933, il doit écrire sous pseudonyme et a l’interdiction d’aborder des questions politiques. Il ne voulut pas s’exiler, ce qui le conduisit, pour sa survie économique et morale, à s’adapter aux circonstances en créant Vater und Sohn sous le nom de E. O. Plauen, série humoristique à grand succès publiée par le Berliner Illustrierte Zeitung de 1934 à 1937.
En 1940, Erich Ohser finit par être “convaincu” de travailler pour l’hebdomadaire Das Reich, raillant les Alliés sans qu’il ne versât jamais dans l’ignominie. Dénoncé, il fut arrêté par la Gestapo en 1944 pour des propos hostiles au régime, et se suicida en prison. (Biographie adaptée d’un texte de présentation biographique signé Dominique Hérody, Angoulême)
 

Retour