Reinhold Vorschneider

Andreas Lust et Franziska Weisz ASC Distributions Logo du 22e Festival du cinéma allemand © Rechte Vorbehalten

22e Festival du cinéma allemand

Rencontre avec Reinhold Vorschneider
Directeur de la photographie


Le 22e Festival du cinéma allemand (du 4 au 10 octobre), organisé par German Films en coopération avec le Goethe-Institut, présente les nouveautés cinématographiques d’outre-Rhin.
 
Après s’être consacré l’an dernier aux producteurs, le Goethe-Institut met à l’honneur cette année un directeur de la photographie. Une profession souvent ignorée quand on parle du cinéma, alors que ce travail est au cœur même de l’esthétique des films.

Reinhold Vorschneider, dont nous présentons trois films, est un caméraman allemand unique. Il sera présent lors des projections.
 
Après des études à l’Académie allemande du film et de la télévision de Berlin, il travaille dès 1988 avec bon nombre de réalisateurs, notamment Rudolf Thome, Angela Schanelec, Thomas Arslan, Christoph Hochhäusler et Benjamin Heisenberg.
 
Qu’il s’agisse du dernier long métrage d’Angela Schanelec Der traumhafte Weg ou du drame biographique de Benjamin Heisenberg sur un célèbre braqueur de banque, Der Räuber, ou encore du thriller politique de Christoph Hochhäusler, Die Lügen der Sieger, Vorschneider trouve toujours un éclairage particulier qui rend parfaitement l’atmosphère du film. Son secret : avoir confiance en la lumière naturelle qu’il utilise pour la majorité de ses scènes.
 
«Il est étonnant de voir les nuances que Vorschneider trouve dans l'obscurité, comment il crée des reflets en   utilisant   une   lumière lointaine afin de produire des petits îlots de lumière».
Jury du Marburger Kamerapreis lors de la remise du prix pour son travail en 2013
 

En coopération avec l’Association Française des Directeurs de la Photographie (AFC).

 
Cinéma L'Arlequin