Concert Tanguy de Williencourt

Tanguy de Williencourt beim Festival la Roque d'Anthéron
© Christophe Grémiot

La Saison Blüthner 2016 / 2017  au Goethe-Institut de Paris : 
Lauréats Blüthner - La nouvelle génération.
 

Programme du mardi 28 février 2017 à 20h
 
Transcriptions Wagner/Liszt et Beethoven 
Wagner/Liszt
Chœur des pèlerins, extrait de Tannhäuser
Chœur des fileuses et Ballade de Senta, extrait du Vaisseau Fantôme
Prélude et Mort d'Isolde, extrait de Tristan et Isolde
 
Beethoven 
Sonate en do mineur opus 111



Biographie
Deux futurs grands du piano enluminent La Roque d’Anthéron, Tanguy de Williencourt et Dmitry Malseev (…)
Vendredi, deux jeunes pianistes ont enchanté le Parc de Florans en ce début de deuxième week-end de la trente-sixième édition du Festival international de piano de La Roque d’Anthéron. L’un est Français, Tanguy de Williencourt, l’autre Russe, Dmitry
Malseev. Tous deux sont de la génération de la fin des années quatre-vingt, le premier en 1990 à Paris, le second en 1988 à Oulan-Oude en Sibérie, et ont choisi de s’exprimer sur e même instrument, un somptueux Blüthner. (La Croix, juillet 2016)

Musicien complet, Tanguy de Williencourt est à la fois un soliste remarqué et un pianiste recherché en musique de chambre. Diplômé en 2015 du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris : principalement formé par Roger Muraro,

Jean-Frédéric Neuburger et Claire Désert, il obtient ses Masters de piano, d’accompagnement et de direction de chant mention très bien à l’unanimité, puis est reçu en Diplôme d’Artiste Interprète ainsi que dans la classe de direction d’orchestre d’Alain Altinoglu.

Les conseils qu’il reçoit par ailleurs de Maria João Pires, Christoph Eschenbach et Paul Badura-Skoda le marquent particulièrement.
Distingué en 2014 par la Fondation Blüthner qui élit chaque année un pianiste au Conservatoire de Paris, Tanguy de Williencourt est aussi lauréat des concours Yamaha (2008), Fauré (2013), ainsi que des fondations l’Or du Rhin, Meyer et Banque Populaire.

Il reçoit en 2016 le double Prix du Jury et du Public de la Société des Arts de Genève, est nommé « Révélation classique » de l’ADAMI, puis lauréat de la Génération SPEDIDAM 2017-19.

Ses concerts en soliste ou en musique de chambre le font jouer salle Gaveau à Paris, au TivoliVredenburg à Utrecht, au Alti Hall à Kyoto, à la Philharmonie de Saint-Pétersbourg ou à la Kammersaal de la Philharmonie de Berlin. Il est invité par les festivals Chopin à Bagatelle, Chopin à Nohant, Piano à Lyon, La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron, et est accueilli sur les ondes de France Musique, de la BBC et du Bayerischer Rundfunk.

Son premier disque en compagnie du violoncelliste Bruno Philippe, consacré à Brahms et Schumann, est sorti en 2015 chez Evidence Classics.