Concert Claudia et Grégory Moulin

Claudia et Grégory Mouin, face à face, tous deux de blanc vêtus © Tommaso Tuzj

Ma, 09.01.2018

Goethe-Institut Paris

17 avenue d'Iéna
75116 Paris

Classique en suites

Claudia Moulin, soprano
Grégory Moulin, piano
 
Lieder de Richard Strauss, Johannes Brahms, Hugo Wolf et Erich Korngold

La soprano lyrique luxembourgeoise d’origine italo-portugaise Claudia Moulin débute sa carrière à vingt-deux ans en 2006 en interprétant le rôle d’une « Blumenmädchen » dans Parsifal de Wagner avec l'orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Marek Janowsky.

2007 est une grande année, car en plus de gagner une bourse de la fondation Yamaha, elle est choisie parmi 350 chanteurs pour entrer à l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris pour deux saisons.

Après avoir interprété avec succès notamment en 2011, Micaëla dans Carmen à l’Opéra de Metz ainsi qu’à l’Opéra National de Lorraine; en 2012 Sylviane dans Die lustige Witwe à l’Opéra Garnier, les scènes et les rôles sont devenus de plus en plus prestigieux. Elle a également été choisie pour le rôle-titre de l’opéra « Carlotta ou la vaticane », création mondiale à l’Opéra de Fribourg du 31 décembre 2015 au 24 janvier 2016.

À propos de l’enregistrement « Richard Strauss : Echoes through Space and Time » (Odradek records) avec le pianiste Grégory Moulin, le duo déclare :
« Nous avons créé un monde unique où toutes sortes d'échos sont perceptibles. […] les mélodies, les harmonies et la poésie réagissent et vibrent de concert. »


 

Retour