Rencontre Philipp Blom

Portrait de Philipp Blom © Peter Hassiepen

Jeu, 30.01.2020

Goethe-Institut Paris

17 avenue d'Iéna
75116 Paris

Quand la nature se rebelle

Le changement climatique du XVIIe siècle et son influence sur les sociétés modernes

De longs hivers froids et des étés courts et frais : Au XVIIe siècle, le climat en Europe change radicalement. Les céréales se raréfient, l'économie et la société s'enfoncent dans une crise profonde. Le Petit Âge glaciaire nous donne une idée des graves distorsions causées par les changements climatiques. Les sociétés tentent de se libérer de leur dépendance à l'égard de la nature en s’appuyant sur Les lumières, les avancées de la science et de la technologie et glisser vers la modernité.
Mais aujourd'hui, ce monde moderne atteint ses limites puisqu’il est en train de provoquer une nouvelle catastrophe climatique. Philipp Blom déploie un magnifique panorama historique dans lequel nous reconnaissons les défis du présent.
 
Philipp Blom s’entretiendra avec Franziska Humphreys (Maison des sciences de l’homme).
  
Né en 1970, Philipp Blom a grandi à Hambourg et à Detmold. Après des études à Vienne et à Oxford, où il a également travaillé comme professeur, il a obtenu un doctorat en histoire. Pendant son séjour à Oxford, il a publié le roman The Simmons Papers qu'il a écrit en anglais, puis traduit en allemand, comme plusieurs de ses livres.
Les livres de Philipp Blom combinent la recherche historique, l'exploration philosophique et, parfois, la fiction. Dans le contexte des bouleversements actuels tels que le réchauffement climatique et la numérisation, son livre Was auf dem Spiel steht (2017) traite de thèmes actuels et futurs.
Plusieurs des livres de Philipp Blom sont des best-sellers. Ses œuvres ont été traduites en 16 langues et ont reçu de nombreux prix, dont les Groene Waterman Prijs (Anvers) et le Premis Terenci Moix (Barcelone). 
 
Franziska Humphreys a étudié la littérature comparée, la philologie française et l'histoire de l'art à Munich et à Paris. Après son doctorat en cotutelle, elle rejoint le DAAD en 2014 en tant que rédactrice spécialisée à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme à Paris. Ses recherches actuelles portent sur l'épistémologie de la traduction et les études littéraires à l'interface de la psychanalyse et de la théorie des médias.
 
Dans le cadre du projet « La bibliothèque allemande » avec la Maison des sciences de l’homme
 

Retour