Objectifs

© CC Stig NygaardQu'est-ce qu'un module de 'musique bilangue'?

C'est tout d'abord le choix d'une thématique commune aux deux cours d'allemand et d'anglais à l'école. À partir de là, d'autres disciplines pourront se greffer et se joindre au projet mis en place. 

Dans notre projet bilangues, nous partons de deux titres, "Ain't got no, I got life"  de Nina Simone (dans sa version jazz originale) et "Freiheit" du groupe "Söhne Mannheims" (Pop-Rock). Dans les deux cas, il s'agit du thème de la liberté, de l'absence de liberté, de mouvements pour la liberté. Nous nous concentrons dans le module proposé sur des activités de base, mais libre aux enseignants d'aller plus loin dans cette thématique qui peut être traitée à différents degrés de langue et de réflexion, via plusieurs disciplines. Les deux enseignantes auteures du projet, (Elhame Bernard pour l'anglais et Sterenn Le Berre pour l'allemand) ont inclus ce module dans leur projet "Dein Europa - Yourope" dont la deuxième partie traite des valeurs européennes : “ Unis dans la diversité , Unity in diversity, in Vielfalt geeint “. La liberté représente une valeur centrale de l'identité européenne.

© CC Stig Nygaard

Il est souhaitable de penser les enseignements en langues en décloisonnement, au travers de la musique en soi, du texte, de la vidéo, afin d'amener les élèves à percevoir d'eux-mêmes les ressemblances et différences entre les langues.

L'interaction entre les enseignements de langues peut se faire à différents niveaux, et les enseignants ne manqueront pas de faire évoluer eux-mêmes leurs pratiques en fonction de leurs expériences. Travailler sur les thèmes communs, donc les champs lexicaux, les structures languagières, et prendre conscience qu'aucune des deux langues n'existe de façon isolée mais interagit dans le cerveau des élèves avec les autres langues dans lesquelles ils évoluent, représente déjà une première étape de travail en interlangues. Dans le meilleur des cas, les enseignements se feront en teamteaching et en décloisonnement total. 

Les chansons "Ain't got no, I got" et "Freiheit" permettent d'introduire du lexique nouveau dans un contexte qui fait sens. Les études montrent que la mémorisation du vocabulaire est ancrée dès lors qu'il y a répétition (introduction, puis activation à court et moyen terme), et que le lexique est introduit dans un contexte thématique. Les 'classes bilangues' offrent donc un cadre idéal car elles permettent aux enseignants de faire répéter le vocabulaire allemand en introduisant des notions en anglais et vice-versa. (L'ordre des enseignements en langues ne joue ici aucun rôle.)

La mise en corrélation des enseignements de deux langues de la même famille permet par ailleurs d'aller plus loin dans l'approfondissement de la thématique abordée. Au-delà du simple lexique, il devient possible d'ouvrir les élèves à une réflexion comparée sur les contenus civilisationnels, à une approche interculturelle expérimentée et explicitée des apprentissages.

Au niveau métacognitif enfin, les élèves profiteront de cette synergie pour développer des stratégies d'apprentissage transposables. Ils feront via l'enseignement en décloisonnement la double expérience de différentes méthodes et stratégies d'enseignement, donc d'apprentissage de la compréhension orale, de la compréhension audio-visuelle par les vidéos, de la compréhension écrite des textes, des méthodes d'écriture de chansons etc.

    © public domain

    Les objectifs pour les élèves

    Quels sont les objectifs d’apprentissage pour les élèves ?En savoir plus ...

    Les objectifs pour les enseignants

    Quels sont les objectifs de développement professionnel pour les enseignants ?En savoir plus ...