Foire du livre de Francfort 2020
Le Prix du livre allemand est attribué à Anne Weber

Prix du livre allemand 2020 pour Anne Weber
Photo (Détail): Arne Dedert © picture alliance/dpa/POOL

​Le Prix du livre allemand a été attribué à l’ouverture de la Foire du livre de Francfort à Anne Weber pour son roman « Annette, ein Heldinnenepos » (Annette, une épopée).

La Foire du livre de Francfort se déroule cette année de manière numérique et décentralisée, mais l’ouverture, elle, s’est faite en présentiel, même en cette année 2020. La remise du Prix du livre allemand, décerné au roman de l’année, a eu lieu, comme cela se fait depuis de nombreuses années, au Römer de Francfort - devant un public restreint mais de choix. Cinq des six auteur.e.s nominé.e.s étaient présent.e.s, ainsi que quelques éditeurs et éditrices, des représentant.e.s de la ville de Francfort et du Börsenverein des Deutschen Buchhandels, des technicien.nne.s et des journalistes. Toutes les autres personnes intéressées ont pu suivre la cérémonie de remise du prix en webdiffusion en direct ou à la radio. 

Remerciement à une véritable héroïne

Et on avait l'impression que les applaudissements des quelques personnes qui pouvaient être physiquement dans la salle étaient particulièrement forts cette année lorsque la décision du jury a été annoncée après tout juste une heure. Non pas pour compenser ceux de toutes les autres personnes du milieu littéraire absentes, mais par admiration réelle pour un livre très spécial. Le prix pour Annette, ein Heldinnenepos (Annette, une épopée) d’Anne Weber honore non seulement une œuvre qu’on ne pourrait qualifier uniquement de « roman », mais aussi une femme, « qui n'est pas seulement l'héroïne de ce livre, mais une véritable héroïne », comme l'affirmait Anne Weber.

« Anne Beaumanoir, la vraie personne, la femme dont je raconte l'histoire ici », voilà la personne à qui l’auteure vivant à Paris a particulièrement adressée ses remerciements. Dans son discours, elle a décrit la vie tout à fait extraordinaire de la femme à qui elle a dédié son épopée, écrite en vers sans rimes, l'histoire d'Anne (Annette) Beaumanoir, 96 ans, née en 1923 dans un milieu modeste en Bretagne et devenue membre de la Résistance communiste durant sa jeunesse.

Un prix pour une histoire de la Résistance

« La force du récit d'Anne Weber n’a d’égal que la force de son héroïne », a déclaré le jury dans sa décision. « La fraîcheur qui émane de cette ancienne forme qu’est l’épopée et la facilité avec laquelle Anne Weber tire de l’histoire de cette résistante française, Anne Beaumanoir, un roman sur le courage, la résistance et le combat pour la liberté est époustouflante. » Il n’y est question de rien de moins que de l’histoire franco-allemande comme l’un des fondements de l’Europe actuelle.

Anne Weber raconte de façon ludique et dans un staccato parfait sur le plan de la forme la vie d’Anne Beaumanoir, qui était encore toute jeune lorsqu’elle a sauvé deux jeunes Juifs à Paris - ce qui lui a valu plus tard le titre honorifique de Juste parmi les Nations décerné par Yad Vashem. Après la guerre, luttant contre son amour trahi pour le parti communiste, elle est devenue épouse et mère et a mené une vie plutôt bourgeoise de neurophysiologiste à Marseille, mais cet épisode fut de courte durée. Anne Beaumanoir s’est engagée aux côtés du mouvement pour l'indépendance de l’Algérie et a été condamnée pour cette raison à dix ans de prison en 1959. Aujourd'hui encore, cette véritable héroïne raconte dans les écoles sa vie dans la Résistance.

Reconnaissance d’une shortlist diversifiée

Composée de six titres, la shortlist de cette année était particulièrement hétérogène. Pour la première fois, on y retrouvait plus d’écrivaines que d’écrivains - quatre femmes contre deux hommes. « Nous avons sélectionné ces livres parce que nous avons été fasciné.e.s par la diversité des décisions prises par les auteur.e.s en ce qui concerne la forme », a commenté rétrospectivement le jury à propos de sa présélection. « Dans de nombreux cas, ils s’intéressent à des sujets historiques et créent ainsi quelque chose de décisif: ils en font quelque chose de très présent pour nous. Ils créent quelque chose qui nous touche ». Dans ces textes, on apprend des choses qui ne peuvent être apprises que dans les romans.

Le Prix du livre allemand est décerné tous les ans au début de la Foire du livre de Francfort par la Stiftung Buchkultur und Leseförderung des Börsenvereins des Deutschen Buchhandels au « roman de l’année » en langue allemande. Il est doté de bourses totalisant 37 500 euros : le ou la lauréat.e reçoit 25 000 euros, les cinq autres auteur.e.s nominé.e.s reçoivent chacun.e 2 500 euros. 
 

Anne Weber: Annette, ein Heldinnenepos, Verlag Matthes & Seitz, Berlin 2020, 208 pages

Vous pouvez également trouver ce livre dans Onleihe.