Exposition OTTO DIX. Gravures des années 1920

Otto Dix, Transport d’un blessé dans la forêt de Houthulst, gravure, 1924 © (Otto Dix) VG Bild-Kunst, Bonn

Jeu, 26.09.2019 -
Di, 17.11.2019

Galerie Delacroix Tanger

Institut français
86 Rue de La Liberté
90060 Tanger

Critique sociale, estampes 1920-1924 – « La Guerre », gravures 1924

Une exposition de l’ifa (Institut für Auslandsbeziehungen), présentée par le Goethe-Institut Marokko et l’Institut français de Tanger.
Commissaire d’exposition : Eugen Keuerleber

Horaires d’ouverture :
Ouvert tous les jours sauf le lundi de 11-13 h et de 16-21h  

Un audio guide de l’exposition en français est à votre disposition.
Une brochure français/arabe, disponible dans l’exposition, est à télécharger ici .Traducteur : Rachid Barhoune

Otto Dix, Autoportrait de profil 1922 © (Otto Dix) VG Bild-Kunst, Bonn Otto Dix (1891 - 1969) est reconnu comme l'un des peintres allemands les plus importants du XXe siècle. Ses travaux furent irrémédiablement marqués par les horreurs de la Première Guerre mondiale, à laquelle l'artiste participa comme engagé volontaire ainsi que par le nazisme qui stigmatisa son œuvre comme "art dégénéré". Parallèlement à son œuvre picturale, le dessin et l’art graphique occupent une place prédominante tout au long de sa vie. L’exposition réunit pour la première fois au Maroc un ensemble exceptionnel d’estampes réalisées à l’issue de la Première Guerre mondiale.


Otto Dix, Transport d’un blessé dans la forêt de Houthulst, gravure, 1924 © (Otto Dix) VG Bild-Kunst, Bonn LA GUERRE (Der Krieg), 1924
Cette série de 50 gravures à l’eau forte constitue l’œuvre majeure de Dix. Inspirées de son expérience personnelle des combats pendant la Première Guerre mondiale, ces estampes constituent un rappel direct et provocant des ravages de la guerre. L’artiste exploite les effets de clair-obscur de l’eau forte pour renforcer l’expressivité des scènes et dénoncer la souffrance des soldats comme celle des civils. Ce cycle conserve encore aujourd’hui toute sa force de dénonciation des horreurs de la guerre.


Otto Dix, Maquerelle, 1923 (Otto Dix) VG Bild-Kunst, Bonn La critique sociale (1920-1924)
La première partie de l’exposition est composée de lithographies qui ont pour décor les grandes villes allemandes des années 20, marquées par une grande pauvreté et les suites de la guerre mais aussi par une libéralisation de mœurs et une effervescence artistique. Les mendiants, les prostituées, le monde du cirque : rien n’échappe au regard acéré de Dix, particulièrement l’insolite et le grotesque. Dix combine ce réalisme cru à une profonde sensibilité : sa sympathie pour les laissés-pour-compte de la société transparait dans les portraits des veuves et des invalides de guerre.

Programme autour de l’exposition
Vernissage : Jeudi 26 septembre, 19h30, Galerie Delacroix, Tanger
Audio-guide de l’exposition en français
Introduction à l’exposition par Katrin Peters-Klaphake, historienne de l’art : Vendredi 27 septembre, 19h00
Atelier de sérigraphie en collaboration avec Atelier Kissaria : Vendredi 18 octobre, 17h00

Cycle de films en collaboration avec la Cinémathèque de Tanger
25.9., 19h30: Berlin, Synphonie d’une grande ville, Walter Ruttmann, 1927
29.9., 19h30: M – le maudit, Fritz Lang, 1931
2.10., 19h30 : A l’ouest, rien de nouveau, Lewis Milestone, 1930
6.10., 19h30: ventres glacés, Slatan Dudow, 1932

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE
Otto Dix est célèbre pour ses représentations très expressives des violences de la guerre. Il n’est pas anodin que cette exposition soit le fruit d’un projet franco-allemand, cent ans après la fin d’un conflit qui opposa de 1914 à 1918 la France et l’Allemagne ainsi que leurs alliés. Les combats et leurs conséquences firent dans le monde près de 18 millions de morts, dont la moitié de civils, sans compter les invalides de guerre, les veuves, les orphelins et les destructions matérielles. Le Maroc, protectorat français depuis 1912, ne fut pas épargné par le conflit. Le royaume dut contribuer à l’effort de guerre, en termes de ressources matérielles mais aussi d’hommes. 40 000 marocains furent envoyés sur les champs de bataille français et dans les Balkans. Un quart d’entre eux n’en revinrent pas.


L’ALLEMAGNE DES ANNEES 1920
Après la défaite, la République est proclamée en 1918. L’histoire de ce régime démocratique, qui prendra fin avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933, est marquée par de nombreux conflits politiques et sociaux et par des crises économiques sans précédent. Mais cette époque est aussi propice aux expériences. Les libertés instaurées par la Constitution favorisent l’émergence dans les métropoles de courants artistiques novateurs, En observateur fabuleux de son temps, Dix plonge pendant ces « Années folles » dans les bas-fonds de Berlin, de Dresde ou de Düsseldorf pour saisir à travers des portraits sans concession l’âme humaine.

Des livres électroniques sur Otto Dix sont disponibles en allemand dans la bibliothèque en ligne du Goethe-Institut:

"Otto Dix - der unerschrockene Blick" d'Olaf Peters, Reclam, 2013
"Otto Dix" d'Uwe M. Schneede, C.H.Beck, 2019

Inscription gratuite sur Onleihe

Retour