Présentation de livre Français et Africains ?

Présentation de livre
Photo (détail) : Angelika Prox-Dampha

Etre citoyen au temps de la décolonisation par Frederick Cooper. Présentation du livre et discussion avec Frederick Cooper, Andreas Eckert et Babacar Fall dans le cadre de la Berliner Doktorandenschule.

Jamais la France n’a été plus proche de l‘idée d’une citoyenneté universelle qu’après la fin de la Deuxième Guerre Mondial, lorsque les colonies africaines essayaient de restructurer leur organisation. Jamais une égalité sociale ou politique du peuple africain et européen n’avait été aussi tangible. 

Et pourtant les choses avaient pris une autre tournure – la situation fut pire que prévu. En effet, l’indépendance des colonies françaises qui s’en est suivie, n’étaient pas la suite logique de la promesse d’appartenance à la nation française ; plus précisément, l’instauration d’une citoyenneté africaine au sens empathique et politique de la révolution.

Ceci est la conclusion d’une remarquable analyse de l’après-guerre en Afrique, que Frederick Cooper présente dans son livre Français et Africains ? Etre citoyen au temps de la décolonisation  (Payot 2014).

Domicilié à New York, il avait présenté sa thèse par Skype au sein du Goethe-Institut Sénégal à Dakar en présence de la Berliner Doktorandenschule, sous la direction d’Andreas Eckert, et devant un public nombreux. Cette thèse démontre, de manière impressionnante, combien la situation historique et politique en Afrique de l’Ouest était ouverte et les diverses chances qui avaient été attribuées à chacun.