Formation des professeurs d'allemand Atelier : Exercices d'expression orale pour les cours d'allemand

Workshop Lehrer
Photos (détail) : Sabrina Stubbe

Motiver les élèves qui apprennent l’allemand comme langue étrangère à prendre la parole de manière active n’est pas souvent facile pour les professeurs. Apprendre des méthodes qui fonctionnent à ce sujet peut offrir aux professeurs de nouvelles idées et possibilités. 

Dans le cadre du camp théâtral PASCH intitulé « Café Goethe » qui s’est tenu du 17 au 29 avril à la Maison d’Education Mariama Bâ sur l’île de Gorée auquel ont participé 15 élèves apprenant l’allemand issu de 10 pays d’Afrique, les professeurs accompagnant Adjanon Dosseh du Cameroun Charlotte Djofang du Gabon et Muriel Klußmann du Kenya ont eu l’opportunité d’aborder de plus près la pratique des exercices d’expression orale dans les cours d’allemand.

Sous la direction professionnelle de Sabrina Stubbe, un atelier de trois jours a eu lieu les 20, 21 et 24 avril, divisé en trois parties. La première partie a eu lieu à Gorée, les trois professeurs ses sont familiarisés aux théories afin de classifier les capacités de leurs élèves et d’aborder la question : avec l’aide de quelles méthodes peuvent-ils motiver leurs élèves pour qu’ils parlent allemand de manière plus active pendant les cours. Avec ces méthodes, ils expérimentent en se mettant dans la peau de l’élève : par exemple, ils marchent sur de la musique à travers la salle de classe et se saluent chaque fois que la musique s’arrête de différente manière : comme les « jeunes », de manière joyeuses, enjouées, officielle, en allemand bien entendu.

Pour les professeurs d’allemand, il est important de trouver dans quelles mesures ces méthodes apprises sont applicables dans leur cours. C’est pourquoi dans la deuxième partie de l’atelier à Gorée, ils ont eu la possibilité de réfléchir à l’application des méthodes apprises afin de les appliquer dans une séance de cours.

Le dernier jour de l’atelier, ils se sont rendus au Goethe-Institut de Dakar et les professeurs formés ont expérimenté auprès des participants des niveaux A1 et A2 pour voir comment fonctionnent ces méthodes, comment les perçoivent les élèves et ce qu’il faut prendre en considération pour éventuellement les améliorer.