Projet interculturel Camp de théâtre créatif pour les élèves apprenant l’allemand sur l’île de Gorée

Café Goethe Show
Photo (détail) : Stéphanie Nikolaïdis

15 élèves apprenant l’allemand venant tous de l’Afrique subsaharienne ont participé du 17 au 29 avril à un camp de théâtre à Gorée, une île chargée d’histoire.
 

Sur près de 200 candidats seulement 15 élèves apprenant l’allemand dans les écoles PASCH de 10 pays d’Afrique subsaharienne ont été choisis. Ils sont arrivés à Dakar le 17 avril pour deux semaines de camp théâtral à Gorée avec dans leurs bagages des poèmes en allemand écrits par eux, des chansons qui résonnent et des danses rythmées.

Après l’arrivée des derniers participants dans la nuit du 17 avril, les formateurs de l’atelier, Leopold Kern et Herbert Wolfgang du « Musiktheatre im E-Werk » de Freiburg se sont présentés dès le lendemain matin.
Les 10 jours qui ont suivi ont été intenses, les horaires officiels du workshop  étaient 8h du matin jusqu’à 20h mais apparemment cela ne suffisait pas aux élèves, tellement passionnés par le projet qu’à 21h  ils étaient encore en train de composer une chanson dans les nombreuses langues qu’ils maitrisent.
Le lendemain, les formateurs ont mis sur pied divers exercices d’échauffements pour la voix et pour contrer l’excitation qui s’immisçait parmi les élèves au début du camp. Ils ont d’abord été surpris par ces exercices créatifs et inhabituels mais très vite ils y ont pris du plaisir. D’ailleurs ils ont appliqué ces exercices quand ils ont spontanément dansé lors du concert de Camou Yandé au Goethe-Institut auxquels ils se sont rendu tous ensemble.

Les après-midi, ils s’entrainaient pour leur rôle en groupe ou en solo avec l’appui du pianiste Dominik Hormuth et sous la supervision  de Monsieur Kern et de Monsieur Wolfgang. Les élèves répétaient des poèmes, des chansons et des danses qu’ils ont créés eux-mêmes et qu’ils ont intégrés pour cette pièce de théâtre intitulée « Wilkommen im Café Goethe ».
Durant le camp, les élèves ont appris à améliorer leur connaissance de la langue, leurs aptitudes pour la musique, pour le chant et le jeu d’acteurs. Mais ils se sont aussi développer sur le plan personnel, ils ont appris à mieux se connaître et ont fait de nouvelles expériences sur eux-mêmes qu’ils n’avaient peut-être jamais faites et découverts des talents qui étaient cachés en eux. Ils auront du dépasser leur limite et avoir le courage de chanter, parler, danser devant un grand public et ils l’ont fait de manière grandiose.

 « Levé de rideau » le vendredi 28 avril ! Les élèves ont enflammé la scène avec des chansons telles que « Cœur blessé » de Ourfa Le Loup feat. Serra ou encore « Atemlos » de Helene Fischer pour ne citer que celles-là. Le public était conquis entre autre par la danse traditionnelle de Bill venu du Cameroun, par le poème « Fieden » de Bintou du Mali écrit par elle-même et par « Freunde » de Maevane de Madagascar mais aussi par la chanson pleine d’émotions « Die Gedanken sind Freie » (Les pensées sont libres) que les élèves ont interprété en allemand, français et anglais. Ce fût un spectacle magnifique avec de nombreux temps forts.

Découvrir de nouvelles choses, faire de la musique, se surpasser, avoir du plaisir c’étaient tout cela les objectifs du camp de théâtre. C’est aussi pour cela qu’il fût difficile pour les participants de se dire au revoir. Une chose est sûre, ces deux semaines ont été marquées par le travail intensif et amusant et marquées aussi souvent par des moments improvisés, ils n’oublieront pas cela de sitôt tout comme les nouvelles amitiés qui se sont tissées. Ce souvenir restera toujours gravé dans leur mémoire et dans leur cœur.