Atelier « Slam, au-delà des frontières » Les lauréats reçoivent leurs parchemins

Restitution
Photo (détail) : Dasilvio P. Bizenga

Le Goethe-Institut a organisé le samedi 20 mai 2017 la restitution de l'atelier « Slam, au-delà des frontières » encadré par Kemit, suivie d’un concert de Zoula et des prestations slam de Lydol et Marah.
 

Le Goethe-Institut de Dakar était en effervescence samedi 20 mai 2017 à l’occasion de la soirée consacrée à la restitution de l’atelier « Slam, au de-là des frontières » organisé par le Goethe-Institut Sénégal, sous la coordination artistique du slameur Kemit, auteur du single Bilime, sorti en juillet 2016.

Cette restitution riche en sons et en couleurs venait couronner une formation intense de quatre jours axée sur les techniques d’écriture, la maitrise de l’art oratoire, le développement personnel, la gestion du tract, l’éveil de l’esprit créatif et la présence scénique.

Dès 17 heures, amis et parents ainsi que des artistes et des amoureux de slam ont pris d’assaut la salle Weimar du Goethe-Institut. Le temps pour la Directrice de la Bibliothèque du Goethe-Institut, Bouya Fall, de procéder aux civilités d’usages, Kemit a installé son « Etat-major » constitué de cinq garçons et trois dames.

Le public attentif était curieux de savoir ce que les nouvelles recrues avaient dans les tripes. L’air grave et la mine déterminée, les jeunes slameurs ont pris possession de la scène. A l’unisson, ils ont déclamé un texte chargé de symboles: la paix, encore et toujours cette paix qui manque tant à ce monde empreint de violence, un monde dans lequel les inégalités se creusent chaque jour portant au firmament la violence et la haine dans le cœur de certains hommes. Poursuivant sur une note d’apaisement, les jeunes ont démontré leur savoir-faire à travers des performances individuelles, sous le regard bienveillant du coordonnateur artistique. L’on pouvait alors voir Kemit aller d’un coin à l’autre de la salle, donner des directives à travers des gestes pour booster le moral des troupes. Dans le même ordre d’idées, les participants ont interprété « Pata Pata », le titre de la mémorable Myriam Makeba.

Au terme de leur prestation, les participants ont reçu leurs attestions de fin de formation des mains de Mme Bouya Fall et Mme Andrée Marie Diagne Bonané. A cet effet, un disque est déjà en cours d’enregistrement, a fait savoir le coordonnateur artistique. L’opus qui aura pour titre «Au-delà des frontières » sera enregistré par Kemit et tous les membres des ateliers, avec le soutien du Goethe-Institut.

En marge de cette restitution, Marah M. vainqueur du grand slam national en 2017 qui par ailleurs représentera son pays le Cameroun à la coupe du Monde de Slam à Marseille en juillet prochain et Lydol, coordonatrice du projet Science-Slam Cameroun par ailleurs lauréate du Spoken World Project, venus à Dakar dans le cadre de Scènes  Expérimentales ont offert un spectacle décoiffant. Le chanteur sénégalais Zoula a mis un terme à cette soirée sur un air de Mbalakh.
 
Bon à savoir
- Gagnant Prix du public pour avoir suscité la plus grande attention et le plus d’émotions du public, pendant la présentation : Urbain Hepher Ossounga
- Gagnant Prix du Jury pour la meilleure représentation scénique durant tout le spectacle de la restitution : Cheikh Bounama Bodian

Découvrez les trois titres du CD "Au-delà des frontières" de Kemit et les Gesteurs de Phases :

Audio wird geladen
Audio wird geladen
Audio wird geladen



 
Restitution de l'atelier "Slam, au-delà des frontières"