FORMATION POUR LES MULTIPLICATEURS "FoFo"

Multiplikatorenfortbildung
Photo (détail) : Stéphanie Nikolaïdis

„FoFo – quel nom bizarre pour une formation de professeurs ! “
 

Ainsi pensaient sûrement certains des 19 professeurs d’allemand, qui travaillent régulièrement en tant que multiplicateurs pour le Goethe-Institut, en lisant l’invitation de l’experte en enseignement Caren Bredin pour cette formation. « FoFo » signifie tout simplement : Formation pour les Formateurs ! Le référent Stephan Flad, venant de Waldkirch en Allemagne, a démontré pendant son séminaire du 2 au 4 novembre 2017 la diversité et l’exigence de la profession d’un formateur et pourquoi les formateurs ont également besoin de formations eux-mêmes.

Grâce au grand engagement et l’intérêt des participants, il était possible de préparer les nouveaux multiplicateurs et les « habitués » à leur rôle de formateurs pendant trois jours, jour férié et samedi inclus. Jusqu’à présent, seulement quelques-uns avaient eu l’occasion de prendre part à un séminaire dans ce domaine. Pourtant, tous les multiplicateurs se mettent tous les ans au défi de multiplier ensuite le contenu de la formation du Goethe-Institut auprès des professeurs d’allemands dans les 10 régions du Sénégal.

Le premier sujet traité en introduction était l’apprentissage des personnes adultes – un élément central de la formation étant donné que les multiplicateurs en tant que professeurs d’allemands travaillent habituellement dans les écoles avec comme groupe cible des jeunes. D’autres aspects de la formation, comme par exemple la visualisation, la planification d’un séminaire, le développement d’un groupe, pourraient être également utiles pour la vie quotidienne scolaire. Pendant l’entraînement à l’aide d’une caméra vidéo, quelques professeurs téméraires ont pu profiter du feedback de leurs collègues concernant l’introduction simulée d’une formation avec ou sans éléments dérangeants. Jeudi après-midi, Stephan Flad a captivé l’attention des participants avec le sujet « la perception comme qualification essentielle ». Grâce à des illusions d’optiques, le référent a prouvé que le cerveau humain doit filtrer la masse d’informations quotidiennes et que l’être humain ne peut apercevoir notre réalité de manière subjective. Pour les multiplicateurs, ce savoir a une grande signification par rapport au processus d’apprentissage avec ses conditions et manières de communication spécifiques.

Pour le référent, qui travaille normalement avec des participants en Allemagne, cette formation avec les professeurs sénégalais a également constitué un nouveau défi sur le plan interculturel qu’il a relevé avec succès. Trois jours de travail intense, des adieux chaleureux ! Et au printemps 2019 au plus tard, les multiplicateurs nouvellement formés recommenceront leurs formations par la phrase « Bienvenue à la formation dans notre région ! ».