Caravane de la lecture « Lire pour tous, lire partout »

Caravane de la lecture
Goethe-Institut / Stéphanie Nikolaïdis

Lecture en ballade du 5 au 29 mai 2018. Etapes : Ross-Béthio, Louga, Kaffrine, Kaolack, Thiès et Dakar.
 

Un simple récit des jours passés sur la route ne suffirait pas à raconter tout ce que j’ai vécu pendant cette « Lecture en ballade » qui était organisée par le Goethe-Institut en collaboration avec La Maison de l’Oralité et du Patrimoine Ker Leyti du Dr. Massamba Gueye. Les impressions, que j’ai ressenties seraient décrites trop superficiellement, les émotions trop brèves et les expériences trop rapides. Sur le chemin du retour, dans le minibus de Thiès à Dakar, j’ai réfléchi avec quels mots je pourrais documenter ce voyage magnifique, inoubliable. Je me suis tout de suite rendue compte que cela serait loin d’être facile.

Du 5 au 29 mai, on a joué, rigolé, dansé, discuté et surtout lu lors des différentes étapes parcourues par la caravane : Ross-Béthio, Louga, Kaffrine, Kaolack, Thiès et Dakar. Des contes, des textes, des discours, des scènes de théâtre, des poèmes, des histoires ont été présentés en wolof, en français et en allemand. Le public composé essentiellement d’enfants et de jeunes a eu droit à des animations qui avaient pour but de les sensibiliser et de leur ouvrir la porte du monde de la lecture. L’objectif était de montrer qu’il est possible de lire partout et pas seulement dans une bibliothèque ou dans une salle de classe. Des grands noms du théâtre sénégalais comme le Dr Massamba Gueye, Yacine Sané, Anne Marie Doliveira, Matar Diouf, Ibrahima Mbaye Sopé et Aboubacar Sakho alias "Malcom", la nouvelle star du Stand-Up Comédie au Sénégal, ont réussi sans cesse à capter l’attention du public.

C’était émouvant de voir à quel point les artistes des différents centres culturels étaient engagés, de voir comment les enfants et le public en général ont réagi de manière émotive et combien la joie se lisait dans les yeux des invités.
A Ross-Béthio, la première étape, nous avons été reçus dans une école par le Maire. Malgré la chaleur, les enfants ont eu beaucoup de plaisir et à la fin, les gens ont même dansé.
La salle à Louga était tellement pleine que beaucoup d’élèves ont eu du mal à trouver une place. L’ambiance était géniale et les spectacles dans chaque école étaient formidables.
Il en a été de même pour Kaffrine. C’était impressionnant de voir le nombre de personnes qui se sont mobilisées pour la représentation. Les différents spectacles des acteurs locaux étaient vraiment drôles et le public en a beaucoup ri.
A Kaolack, les artistes ont beaucoup intergi avec le public, essentiellement composé de lycéens, l'ambiance était indescriptible.
A Thiès aussi,  beaucoup de monde était présent au Centre culturel et l’ambiance était formidable. Spontanément, des comédiens locaux se sont joints au spectacle ainsi que la compagnie de théâtre RESCAP'ART venue de Dakar.
Pour la dernière étape de la « Lecture en ballade » à Dakar, un grand nombre de personnes s’est également mobilisé au Centre culturel Blaise Senghor. Les artistes ont diverti les enfants avec de la musique et de l'humour. Une très belle clôture pour ce beau projet!

Je suis plus que reconnaissante d’avoir pu participer à ce projet et je ne l’oublierai jamais.
 
Lisons-nous.
Nous lisons.
Pour oublier le temps.
Pour gagner du temps.
Lisons-nous.
Pour créer un nouveau monde.
Pour échapper du monde connu.
Lisons-nous.
Pour acquérir de nouveaux savoirs.
Pour remettre en question le savoir que nous avons.
Lisons-nous.
Pour l’échange avec des autres.
Pour être seul.
Lisons-nous.
Pour se reposer.
Pour vivre.
Nous lisons.
Lisons-nous.