Atelier radio Laboradio

LaboRadio
Photo (détail) : Stéphanie Nikolaïdis

8 écoles, 10 jours, 32 élèves. Le but : Une émission de radio.
 

Fin novembre, des élèves venant non seulement de toutes les régions du Sénégal mais aussi d’Allemagne se sont retrouvés pour un atelier radio sur l’île de Gorée au large de Dakar. Les fondements de Laboradio, un projet scolaire bilingue à long terme, ont été posés durant dix jours, sous la supervision de Caren Bredin du Goethe-Institut.

La tranquillité de l’île et l’espace de la Maison d’Education Mariama Bâ offrent un cadre parfait pour notre atelier. Après des jeux pour briser la glace, les groupes sont formés : un expert en radio venu de Waldkirch travaille avec trois élèves sénégalais et allemands.

Le choix des thèmes est très divers : on parle du changement climatique, de musique, de loisirs ou de l’immigration. Les grandes lignes établies, le vrai travail peut commencer. Tout d’abord, les élèves partent à la chasse de sons originaux. A l’aide d’enregistreurs audio, ils arpentent l’île et interviewent des touristes, des habitants ou encore leurs amis. Les sons ainsi capturés sont ensuite sélectionnés, coupés, adaptés et inclus dans les ainsi nommés "textes manteaux". Cela représente beaucoup de travail en trois jours pour les élèves qui ont pour seuls répits des pauses-cafés et des petits jeux afin de leur redonner de l'énergie.

La visite de trois stations radio à Dakar insuffle un nouveau souffle. Les employés montrent les studios aux élèves qui discutent avec les animateurs, les journalistes ainsi que les stagiaires. Quelques élèves ont même la possibilité d’entrer dans les studios d'enregistrement. De retour à Gorée, un casting professionnel est organisé afin de choisir les élèves qui animeront l’émission en live.
Pendant ce temps, notre professeur de musique et expert en jingle, Wolfgang Faller travaille sur la composition du jingle de l’émission "Laboradio!".

Pour la "soirée des pays", les tambours ont été préparés depuis le matin. Le soir, un petit arbre de Noël est érigé, l'orgue de Barbarie joue un air, les outils et les instruments traditionnels de la Casamance sont présentés et naturellement, on danse.

Le jeudi, l’allure de travail s’accélère. Tous les élèves participent à l’enregistrement du jingle et notre technicien Michael Ohnemus prépare la table de mixage pour la répétition générale. Pendant que les animateurs écrivent leurs textes en s’appliquant, les autres élèves cherchent des chansons qui conviennent à notre émission, parmi elles, bien sûr, des tubes sénégalais et allemands. Quand nos animateurs, épuisés mais contents, sont finalement prêts pour la répétition générale, la musique et la modération étant assemblés, nous sommes très fiers du résultat.

Le lendemain, la joie emporte les élèves sur la route vers le Lycée Galandou Diouf à Dakar, ils portent fièrement leurs t-shirts « Laboradio » fraîchement sortis de l’imprimerie. Après plus d’une semaine de travail, nos participants ainsi que les élèves du Lycée peuvent écouter pour la première fois l’émission finalisée. La diffusion se déroule sans problèmes et récolte beaucoup de succès, tout comme l’atelier qui n’a presque reçu que des échos positifs.
Le travail accompli, nous jetons un regard rétrospectif sur cette aventure qui touche à sa fin remplie d’échange, de créations constructives et de beaucoup de plaisir. Des au revoir les yeux remplis de larmes, nous nous rassurons car l’aventure continue à Abidjan en 2019 !