Séminaire Les compétences de l'expression orale

Multiseminar
©Johannes Wehrle

En février, s'est tenu le séminaire annuel du Goethe-Institut pour les professeurs d’allemand des différentes régions du Sénégal afin de développer de nouvelles méthodes didactiques et de clarifier certaines questions importantes.

L’échange autour des nouvelles méthodes d’apprentissage, la création de matériel  supplémentaire et la discussion sur des situations, des contenus et des problématiques liés à l’enseignement sont des éléments essentiels à aborder régulièrement pour le bon déroulement d'un cours. En raison du grand nombre d'enseignants d’allemand dans le pays, le Goethe Institut Sénégal organise chaque année un séminaire de trois jours avec des enseignants sélectionnés dans les différentes régions. L'objectif de ce séminaire est de travailler de manière collective sur les thèmes précités, que les participants, décrits comme des "multiplicateurs", vont ensuite transmettre aux autres enseignants.

Dans le cadre du thème de cette année "La compréhension orale", nous avons commencé le séminaire par un jeu pour stimuler la liberté de parole. Comme annoncé par le thème, le but du séminaire est de créer une interaction entre tous les participants et de développer et d’établir ensemble différentes méthodes et activités. Pour cela, nous considérons la langue avant tout comme un moyen d’interagir en regard du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) et de ses différents niveaux de compétences ainsi que de ses objectifs d'apprentissage connexes. Les niveaux de compétence sont divisés comme suit : imitation, guidé et libre. Pour chacun de ces niveaux, nous ne nous contentons pas d'exécuter divers petits jeux de langue mais nous discutons également de différentes méthodes et exercices concernant ces niveaux. Nous avons particulièrement veillé à ce que les enseignants ne prennent pas seulement la place de l'examinateur mais aussi celle de l'élève.

Après une courte pause-déjeuner, nous faisons la distinction entre les exercices de type monologue et dialogue et ce à quoi il faut faire attention quand on les met en œuvre, les évalue et l’importance du contexte. Les enseignants se divisent ensuite en groupes afin de travailler sur les différentes formes d'expression pour après présenter leurs résultats.

Ensuite, nous discutons des critères d'évaluation et les enseignants échangent en tandem des différentes situations problématiques liées à l’évaluation. Dans l'exercice suivant, nous approfondissons les connaissances acquises et apprises et clarifions les questions restées en suspens. Nous terminons la journée par une brève présentation de notre projet LaboRadio, qui a été réalisé dans six écoles au Sénégal.

Le lendemain, quelques représentants de l’organisation mJangale sont venus pour donner un atelier aux enseignants, atelier qui s’est également poursuivi la semaine suivante dans différentes écoles du Sénégal, en coopération avec le Goethe-Institut. Le thème de cet atelier était la sensibilisation et les dangers de l'Internet.
A la fin, un dernier déjeuner a eu lieu, avant que les enseignants ne retournent dans leurs régions respectives pour appliquer et transmettre ce qu’ils ont appris ensemble.