Au Coeur de la Littérature Fatou Yelli Faye-Wardini : Les Termites du Salut

Fatou Yelli Faye-Wardini
Photo (détail) : Angelika Prox-Dampha

Ce 25 Mars 2015 a été consacré à la troisième rencontre littéraire de l'année. Le cœur de la littérature a été transpercé cette fois par Les Termites du Salut, un voyage exceptionnel entre les vers d'un poignant recueil de poèmes écrit avec une remarquable finesse.

Pour ouvrir les hostilités, Kemit a présenté un texte de slam qui sommairement résumait l'œuvre du jour. Ce fut ensuite au tour de Fatou Yelly Faye Wardini de prendre la parole. Bien installée aux cotés des jeunes et brillants modérateurs, Binta Ndiaye et Oumar Ndiaye en remplacement Michael Jeismann et Bouya Fall en déplacement, elle a commencé en prononçant une dédicace à l'endroit de son père et aussi aux victimes du Joola 'Ils fuyaient la guerre et ils ont pris le Joola'. Elle a tenu à préciser que ses poèmes parlent de la recherche de la paix ' Il faut refuser de traverser la vie sans la vivre par l'action et la création, il faut avoir un combat à mener, J'écris par engagement depuis mon enfance'.

L'auteur précise que son père a été éduqué par sa tante qui vivait en Casamance, que le conflit qui depuis plusieurs décennies sévit en ces lieux, est l'une des ces plus grandes indignations. En 1982, elle a commencé à écrire son poème sur la « Casamance », mais ce poème elle ne l'a réellement jamais terminée à cause des troubles interminables de cette région du Sénégal 'Il faudra combien de temps pour déminer la Casamance !?'.

L'auteur a ensuite lu mélodieusement plusieurs passages de son recueil, puis il y a eu la diffusion sur grand écran, d'une vidéo dans laquelle elle interprète un de ses poèmes en wolof. C'est à 16ans qu'elle a écrit son premier poème 'Les plumes', adressé à son frère malheureusement décédé en même temps que son père.

Après ces différentes étapes, ce fut l'ouverture aux questions du public, c'est d'abord le Docteur Aboki-Koudjo qui lui-même a présenté son livre « Cedotode ou l'enfance brisée » au Goethe-Institut en Mai 2014, qui prendra la parole pour féliciter l'auteur pour cette belle présentation. Ensuite le Colonel Moumar Gueye qui précise connaitre Fatou Yelly depuis l'âge de 10 ans, va adresser ses félicitations à travers ces mots ' Bonne continuation, gardes le cap et restes fidèle à cette poésie utile, d'amour et universelle'. Andrée-Marie Diagne-Bonané et son eternel sourire chaleureux, prendra la parole à son tour pour encourager celle qui fut son élève. Fatou Yelly recevra également les félicitations de plusieurs de ses élèves qui vont l'un après l'autre parler avec le cœur. L'écrivain Pape Ibnu Sarr, auteur de la quatrième des couvertures de ce recueil, sera le dernier à intervenir.

L'auteur prendra la parole à nouveau à travers ses mots 'dans la vie, il y a des choix, mon seul choix n'est pas de faire la paix mais aussi de m'occuper des jeunes, mon objectif est de transmettre mon savoir aux jeunes et de travailler avec eux sur la diction'. Kemit se chargera de clôturer la rencontre littéraire par une prestation slam pour joindre l'utile à la syllabe.