AU COEUR DE LA LITTÉRATURE Politisez-vous : un phare dans le brouillard

Politisez-vous !
Photo (détail) : Stéphanie Nikolaïdis

Dans cet ouvrage collectif, fruit d’une symbiose intellectuelle, dix auteurs appellent « à un engagement partisan, afin de proposer une révolution transformatrice de l’action publique » en Afrique.
 

Constatant que « la rupture de confiance entre la classe politique et les citoyens résulte d’un système essoufflé, incapable d’enrayer la montée des inégalités sociales et de répondre aux préoccupations de sa jeunesse », les auteurs affirment que « les politiciens professionnels ne constituent pas un horizon indépassable ».

Hamidou Anne, Ndèye Aminata Dia, Youssou Ndiaye, Tabara Ndiaye, Racine Assane Demba, Fanta Diallo, Fatima Zahra Sall, Mohamed Mbougar Sarr, Abdoulaye Sène et Fary Ndao appellent les citoyens dans leur ensemble, mais surtout la jeunesse,  à rentrer en politique.

Il s’agit, pour eux, d’ « un impératif  catégorique en vue d’amorcer un renouvellement des idées, des méthodes et des pratiques soucieuses des intérêts du peuple, sur lequel une minorité exerce un pouvoir légitimé par le suffrage universel ». Politisez-vous ! véhicule ouvertement l’intention d’insuffler une « réponse politique face à la faillite du politique » actuel.

L’ouvrage constitue un message fort, clair, limpide, porté par dix esprits qui fusionnent leurs intelligences et leurs idées diverses pour – comme dirait le slameur Béninois Kmal Radji – « allumer les cerveaux », intégrer la conscience politique à la conscience collective, « pour qu’advienne un monde plus juste ».

Les auteurs sont convaincus et veulent convaincre que « ne pas être politisé c’est placer une somme de destins entre les mains d’autrui et ne pas se soucier de ce qu’il en fait » ; et à  tous ceux qui méprisent la chose politique, qui clament leur indifférence en vers la politique, Fary Ndao et ses camarades de plume et d’idées,  répondent qu’il s’agit là d’« une indifférence à l’échelle individuelle qui, adoptée par un grand nombre de citoyens, devient une paralysie collective » et de renchérir, comme pour éviter toute ambigüité, qu’ « être politisé, c’est connaître les enjeux du vivre ensemble, comprendre les rapports de domination au sein de la société, chercher à se donner les moyens d’être à l’abri de toute forme de manipulation ».

Politisez-vous ! est aussi, et on ne saurait le nier, un avertissement à la classe politique africaine qui doit désormais savoir – si elle avait encore des doutes – qu’elle a, en face d’elle, une certaine jeunesse qui est au courant de tout et qui sait quel est le rôle qu’elle doit jouer ; une jeunesse alerte, consciente du devoir politique, du fait que « l’indignation est un moteur de citoyenneté affirmée » ; une jeunesse qui doit être et agir « à rebours de l’offre politique actuelle (…) se prévalant de sa compétence et de son éthique » pour « se mettre au service de l’intérêt général afin de penser un logiciel de ‘‘construction du commun’’ ».
L’ouvrage tutoie – avec des arguments solides –  la classe politique sénégalaise pour lui dire que « le Sénégal souffre dans ses entrailles, mais n’est en rien condamné au cercle vicieux de l’abaissement national et de la malédiction politicienne ». C’est toute l’Afrique qui devrait se reconnaître à travers le Sénégal.

Publié en septembre 2017 chez United Editions et déjà salué de toutes parts par la critique, le livre, au-delà de l’engouement médiatique qu’il suscite, devrait – et on le souhaite – fouetter la conscience d’une jeunesse sénégalaise et africaine indéniablement en quête de repères : tel un phare dans le brouillard