Music & More Deux facettes pour un seul MC

Simon
© Stéphanie Nikolaïdis

Pour son concept Music & More, le Goethe-Institut aime à convier des artistes d’univers très différents afin qu’ils partagent un même moment dans un même lieu. Tout comme ce fût le cas le 21 octobre 2016, l’institut allemand a donc une fois de plus décloisonner les disciplines artistiques.

Qui a dit que la peinture et le rap ne faisaient pas bon ménage ?

Cheikh Tidiane Keita, le peintre de la famille Takeifa (groupe incontournable de la scène musicale sénégalaise) a présenté son travail dans la galerie du Goethe-Institut. Des personnages sans visage figurent sur ses tableaux emprunts d’une certaine nostalgie. Les tons ocre dominent dans sa peinture et donnent la sensation que ce sont des matériaux naturels tout droits sortis de la terre qui ont donné forme à ses tableaux.  

Le rappeur Simon a quant à lui proposé une performance articulée en deux temps. Tout d’abord une version acoustique, un joueur de kora et un percussionniste ont transporté la voix et les textes de Simon qui manie avec aisance l’art de la parole a capela. Ses textes percutants ont su toucher l’assemblée composée en partie de fans venus soutenir cette figure emblématique du rap galsen. Dans un deuxième temps, Simon est revenu à ses premiers amours avec une formule plus « classique », DJ Pol distillant les beat rap sur lesquels le rappeur est venu apposer son flow.

Pour finir l’événement en beauté, Simon a convié les MC’s présents à venir partager la scène avec lui pour un grand freestyle final. Il y a eu des performances très remarquées, certains ont improvisés des textes au gré de leur imagination. Docta, plus connu comme le pionnier du graffiti au Sénégal a aussi surpris par ses qualités de MC