THE BURDEN OF MEMORY
FONDS DE PROJET

Burden of Memory Goethe-Institut Cameroun

APPEL À PROJETS

Du 1er mai au 11 juillet 2020, les artistes et les opérateurs culturels de tous  genres artistiques du Burundi, du Cameroun, de la Namibie, du Rwanda, de la Tanzanie et du Togo peuvent postuler pour le financement de projets coproductifs traitant du passé colonial (allemand) et de ses impacts sur la société contemporaine.

The Burden of Memory est une plateforme pour les opérateurs culturels d’Afrique qui travaillent sur la confrontation avec le passé colonial allemand dans leur pays sous diverses formes artistiques. En 2018, un groupe de sept experts a réalisé un répertoire des productions culturelles contemporaines traitant de l’histoire coloniale allemande au Burundi, au Cameroun, en Allemagne, en Namibie, au Rwanda, en Tanzanie et au Togo. Leurs conclusions ont été rassemblées lors d’une conférence à Dar Es Salaam (Tanzanie) et publiées. Sur la base de ce premier inventaire, une équipe de curatrices composée de la Princesse Marilyn Douala Manga Bell, de Rose Jepkorir Kiptum et de Nontobeko Ntombela a élaboré le concept d’une semaine culturelle réunissant des formats sélectionnés et a organisé la semaine culturelle The Burden of Memory; Considering German Colonial History in Africa. En novembre 2019, des artistes de six pays d’Afrique et d’Allemagne ont été invités à participer à cette semaine culturelle à Yaoundé (Cameroun) pour présenter leurs productions culturelles reflétant l’histoire coloniale allemande et ses impacts sur la société contemporaine. Au cours de l’événement, plus d’une centaine d’artistes, d’opérateurs culturels et d’intellectuels de pays ayant connu une période de domination coloniale allemande en Afrique ont pris contact, présenté leurs œuvres, discuté et créé un réseau.

Dans la continuité de ce projet, le Goethe-Institut a créé un fonds spécial pour de futures coproductions culturelles qui apportent de nouvelles positions artistiques sur le colonialisme (allemand) au-delà des frontières nationales. Le fonds offre aux artistes de tous genres la possibilité de coopérer au-delà des frontières sur de nouveaux formats et de créer des visions sur la manière de traiter les enchevêtrements et les tragédies causés par le colonialisme allemand en Afrique.
 
Avec le fonds du projet The Burden of Memory, le Goethe-Institut soutient l'échange entre les artistes et leurs idées novatrices en Afrique. La facilitation d'un tel échange et la mise en réseau entre les artistes sont aussi importants que les productions résultant du fonds.
 
Les projets seront sélectionnés sur la base de l'approche innovante du projet, de la qualité artistique attendue du projet, de l'aspect transfrontalier et de la preuve de faisabilité dans des conditions de voyages restraints.
 
Nous invitons les artistes du Burundi, du Cameroun, de la Namibie, du Rwanda, de la Tanzanie et du Togo à proposer des projets en coopération avec d'autres artistes et à soumettre leur candidature.  L’appel s’adresse à tous les artistes et opérateurs culturels de ces pays, qu’ils aient ou non participé à la semaine culturelle 2019.

Critères de candidature

  • Les candidats doivent être basés dans l’un des pays suivants : Burundi, Cameroun, Namibie, Rwanda, Tanzanie, Togo
  • Les projets proposés doivent être des coproductions ou au moins présenter de forts éléments de collaboration entre au moins deux des pays éligibles
  • Les projets proposés doivent s’inspirer du colonialisme et de son impact sur la société contemporaine
  • Les projets qui ont débuté avant novembre 2019 ne seront pas financés
  • Les projets seront soutenus par le fonds dans un intervalle de 5.000€ à 20.000€. Un plan budgétaire professionnel et réaliste est  obligatoire.
  • Les candidatures doivent démontrer de manière convaincante la faisabilité de la production, de la préparation et de la présentation de projets en collaboration au cours de l’année 2020 et dans le cadre du plan budgétaire.
  • Les projets proposés doivent montrer des concepts convaincants démontrant, comment assurer une  coopération internationale en période de restrictions de voyage, des réglementations sur l’éloignement  physique, la prévention des risques sanitaires pour tous les participants.
Candidature en temps d’épidémie
Depuis mars 2020, le monde est frappé par une épidémie, ce qui a conduit les gouvernements du monde entier et de tous les pays participants à introduire des mesures pour freiner son expansion. Partout où les voyages internationaux ont été sévèrement restreints, les institutions publiques temporairement fermées. Nous sommes conscients de la difficulté que cette situation pose à ce programme qui encourage les échanges et les coproductions internationales. Les candidats sont invités à tenir compte de cette situation et à proposer des concepts convaincants sur la manière d’y faire face. Compte tenu de ces circonstances inhabituelles, nous conseillons aux candidats de réduire les déplacements physiques dans le cadre du développement de projets à un minimum absolu et à un niveau réalisable. Les dépenses initialement prévues pour les déplacements pourraient être inscrites dans le plan budgétaire dans des installations de communication en ligne.

Objectifs
Avec le fonds de projet «The Burden of Memory», le Goethe-Institut soutient les échanges d’artistes et leurs idées novatrices en Afrique. La facilitation d’un tel échange et la mise en réseau entre les artistes sont aussi importantes que les productions résultant du fonds. La demande conjointe doit montrer clairement que de bons contacts de travail sont établis entre les partenaires et que toutes les parties sont intéressées à monter une production basée sur un dialogue ouvert.
Le Fonds de projet «The Burden of Memory» encourage les projets qui montrent des approches nouvelles et innovantes face aux enchevêtrements et aux tragédies causés par le colonialisme allemand en Afrique et qui proposent de nouveaux modes de coopération visant un nouvel avenir. Les projets financés doivent donc être présentés publiquement dans un lieu choisi par le candidat avant la fin de 2020. Les coûts de la présentation doivent être inclus de manière réaliste dans le plan budgétaire.
Les projets seront sélectionnés sur la base de l’approche innovante du projet, de la qualité artistique attendue du projet, de l’aspect transfrontalier et de la preuve de faisabilité dans des conditions de voyage restreintes.

Jury
La sélection sera effectuée par un jury composé de:
  • Chantal Djedje (Côte d’Ivoire)
  • Rose Jepkorir Kiptum (Kenya)
  • Jay Pather (Afrique du Sud)

Comment postuler ?
Les candidatures doivent être envoyées exclusivement par courrier électronique et accompagnées du formulaire de candidature fourni ci-dessous.

Date limite de dépôt des candidatures : 11 juillet 2020.

Les demandes doivent être envoyées à : soraya.sone@goethe.de et prog-yaounde@goethe.de

Pour toute question sur la procédure de candidature, veuillez contacter : soraya.sone@goethe.de

TELECHARGER L'APPEL À PROJETS ET LE FORMULAIRE DE CANDIDATURE
The Burden of Memory est un projet coordonné par les Goethe-Instituts du Cameroun et de la Namibie.