FESTIVALS DE MUSIQUE EN ALLEMAGNE MUSIQUE LIVE ET STYLE DE VIE

Heavy-Metal-Fans at the Wacken Open Air Festival 2015
Photo (extrait) : © ICS Festival Service

Les festivals de musique ont une longue tradition en Allemagne. Aujourd’hui, plus de 500 festivals ont lieu chaque année à travers toute la République fédérale. La diversité des scènes séduit des fans du monde entier. 
 

Wacken – le nom d’un petit village du nord de l’Allemagne – est un rendez-vous inattendu dans le pays et réputé dans le monde entier. Depuis 1990 se déroule là-bas en août un festival de heavy metal sur trois jours. Le Wacken Open Air a tellement impressionné la réalisatrice germano-coréenne Cho Sung-Hyung qu’elle y a tourné en 2006 le documentaire récompensé Full Metal Village. Comment est-il possible – et c’est la question centrale du film – que les Allemands justement, soi-disant si réservés, organisent un festival de heavy metal qui, avec ses 75 000 visiteurs, compte aujourd’hui parmi les plus importants et célèbres dans le monde.


La touche typiquement allemande du Wacken Open Air est sans doute la parfaite organisation et l’efficacité commerciale des fondateurs. À ce jour, des festivals de heavy metal sont proposés sur des bateaux de croisière (Full Metal Cruise) et en montagne (Full Metal Mountain) sous la marque « Wacken ». L’autre aspect typiquement allemand est également la popularité des festivals de musique en général : le niveau de densité et de diversité en Allemagne n’est pour ainsi dire nulle part inégalé dans le monde. On compte aujourd’hui plus de 500 festivals de musique par an, la plupart dans le domaine du rock et de la pop.

le Rock traditionnel et mode camping

Au début des années 80, de grandes manifestations musicales voyaient déjà le jour, telles que Rock am Ring et Rock im Park (près de 90 000 visiteurs) qui annoncent désormais traditionnellement l’ouverture de la saison des festivals à la Pentecôte et sont célèbres dans le monde entier. Ils veulent réunir le top de la scène et une multitude de gens, c’est-à-dire toucher un public le plus large possible avec des têtes d’affiche de la scène rock internationale. Dans la même lignée, les festivals Hurricane et Southside, qui accueillent jusqu’à 80 000 spectateurs dans le nord et le sud de l’Allemagne, suivent ce concept depuis 1997 et font également partie des festivals attirant le plus grand nombre de visiteurs. De tels festivals de rock traditionnel sur plusieurs jours réunissent les fans de rock des plus jeunes aux plus anciens. Camper ensemble à proximité du site du festival est une institution. La musique live et le mode camping se rejoignent ; camper à la belle étoile offre un dépaysement bienvenu pour échapper à la vie professionnelle et au quotidien.
 


Dans les années 90, le secteur des festivals allemands rencontra pour la première fois une légère crise en raison d’une offre trop grande. Il n’en reste aucune trace depuis le passage au nouveau millénaire : la diversité du paysage des festivals continue de croître. Les raisons sont à la fois planétaires et spécifiques à l’Allemagne. D’une part, la crise ayant touché les supports sonores et véhiculée par l’internet a contribué à un changement radical du marché de la musique. Pour la plupart des musiciens, les scènes en live sont devenues dans l’intervalle une source importante de revenus, les supports sonores ainsi que les téléchargements et le streaming générant de moins en moins de recettes. Quel que soit leur niveau de popularité, les groupes se pressent par conséquent vers le business des concerts, qui se concentre sur les festivals en été et se révèle particulièrement lucratif en Allemagne en raison de sa taille. 

Une ambiance inhabituelle

Selon les organisateurs, l’attractivité des festivals reflète l’évolution de la réceptivité des amateurs de musique chez eux. Avec internet, la nouvelle génération est habituée à disposer d’une très large palette d’offres musicales et s’intéresse aux styles de musique les plus divers. Une richesse de festivals aux multiples nuances vient répondre à la volonté de ne rien rater dans un monde rempli d’opportunités. Par ailleurs, la plupart des festivals proposent désormais une importante programmation avec diverses offres de divertissement – des représentations théâtrales au slam. Même si de nombreux festivals misent sur un large éventail d’artistes, certains s’efforcent de plus en plus de revêtir une identité spécifique au fil des ans. De jeunes fans de musique électro et rock sont ainsi attirés en juin par le festival Melt! qui se déroule dans une ancienne mine de lignite à ciel ouvert à proximité de Dessau. Le lieu insolite, avec ses vieux excavateurs et ses ruines d’acier, séduit également les fans de hip-hop qui s’y rendent un mois plus tard pour le festival Splash!. 
 


Le festival Parookaville de dance music offre quant à lui une ambiance littéralement singulière. À l’occasion du Parookaville, un village est érigé pour quelques jours sur l’ancien aéroport militaire près de la frontière germano-néerlandaise, avec une chapelle, une piscine, un bureau de poste, un supermarché, un bureau d’accueil et un marché. Le festival a vu le jour en 2015 et, avec ses 50 000 visiteurs, il est immédiatement devenu un pôle d’attraction pour les jeunes raveurs. Aujourd’hui, il accueille aux platines près de 150 DJ sur différentes scènes.


Depuis 1997, le Fusion Festival, à vocation moins commerciale et installé lui aussi sur un ancien aéroport militaire, connaît cependant un afflux continu du public dans le land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale. Si vous souhaitez vibrer au son de la musique électro ou découvrir des spectacles de théâtre et de l’art avant-gardiste, la chance doit être avec vous : les 60 000 billets d’entrée sont désormais tellement convoités qu’ils sont tirés au sort.  

L’offre de festivals en Allemagne n’ignore aucune scène musicale – aux fans de reggae s’adressent par exemple le Summerjam près de Cologne et le Chiemsee Reggae Summer en Bavière. Aucun changement au niveau de cette diversité de scènes ne devrait se produire dans un avenir proche car le marché allemand de la musique live – en dépit d'une rude concurrence – demeure toujours très attractif. Et parfois, des musiciens créent aussi tout simplement eux-mêmes un festival : le groupe allemand indie rock Kraftklub a organisé spontanément en 2013 un festival de musique dans sa région d’origine. Aujourd’hui, le Kosmonaut près de Chemnitz est un énorme succès.