Tasawar Curatorial Studios © Goethe-Institut

TASAWAR Curatorial Studios

S’engager avec les pratiques curatoriales en Tunisie.

TASAWAR Curatorial Studios est un programme d'études de troisième cycle, initié et accueilli par le Goethe-Institut Tunesien. Depuis 2021, TASAWAR se développe en tant que projet régional grâce au soutien du Goethe-Institut Rabat, du Goethe-Institut Amman et du Goethe-Institut Saudi Arabien.

Tasawar atelier
© Zayene Bechir

Le programme d'un an est conçu pour les artistes, les curateurs, les médiateurs artistiques, les producteurs culturels, les chercheurs et les écrivains dans le domaine de l'art qui souhaitent intégrer des approches et des activités curatoriales dans leur pratique.
 
Le programme cherche à soutenir le développement de la pratique curatoriale par une combinaison d'expériences individuelles et collectives, à la fois au sein du programme et par l'engagement avec des partenaires externes. TASAWAR est un programme qui accueille des participants autodirigés, intrinsèquement motivés et capables de naviguer dans un environnement d'apprentissage ouvert. Les participants sont censés agir et contribuer à la communauté d'apprentissage dans une position d'autonomie. Le programme vise à former des curateurs issus de l'expertise préexistante chez les participants.


 

  • ​En ligne / sur site
 
Le programme international comprend des activités en ligne et sur site. Des ateliers en ligne d'une semaine sur deux, appelés "studios", sont la base du programme. Ils sont inscrits dans une variété d'unités de co-working en ligne et hors ligne, ainsi que dans une série de projets pratiques.
 
  • Le programme
 
TASAWAR Curatorial Studios comprend des conférences, des discussions et des formations avec des experts locaux et internationaux en matière de commissariat d'exposition. Dans le cadre de ces studios, les participants suivent un programme d'études axé sur la transmission de compétences clés pour la réalisation d'expositions axées sur le contenu et le concept, ainsi que de compétences en matière de médiation artistique et de mobilisation du public. Le programme vise également à aider les participants à développer des compétences en matière d'analyse, de débat et de critique des pratiques d'exposition d'art contemporain.
 
  • La recherche
 
Un projet de recherche collectif sur l'art contemporain en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Ouest (SWANA) est intégré au programme. Les participants sont impliqués dans un programme d'activités telles que des visites de studios , des expositions, des événements de networking, et des rencontres informelles autour d'un repas partagé.
 
  • Les champs de pratique
 
Le programme s'articule autour de trois projets de pratique collective et d'un projet individuel ou en équipe. Les principaux modules de pratique sont un programme d'exposition avec un programme complémentaire de débat et de médiation, une conférence et une publication.
 
  • Le site web
 
L'ensemble du processus du programme est présenté sur le site web de TASAWAR qui fonctionne comme un espace de rencontre interactif. La plateforme d'apprentissage en ligne comprend les profils des formateurs et des participants du programme, énumère les horaires et les tâches connexes pour chaque studio, partage des références spécifiques au programme, accueille un répertoire des projets de commissariat passés et à venir, et renvoie aux canaux de médias sociaux du programme.
 
  • L'environnement d'apprentissage
 
Ensemble, les participants explorent la scène artistique régionale, discutent des conditions de l'art contemporain sur le continent africain et en Asie du Sud-Ouest, tout en découvrant les meilleures pratiques de projets dans le monde entier.
 
  • La langue
 
En raison de son caractère international, l'anglais est la langue principale du programme d'études.
 
  • Les tâches et les outils
 
Au cours de l'année d'étude, les participants doivent mener et documenter des entretiens, développer des concepts d'exposition, rédiger des propos curatoriales, préparer des conférences et se familiariser avec la médiation artistique. Le programme comprend également des outils essentiels de gestion de projet, allant de la création de feuilles de calcul pour la planification budgétaire, à la conception de sites web et la communication.
 
  • La charge de travail
 
Les participants au programme TASAWAR doivent consacrer au moins 12 heures par semaine à la recherche, l'étude et l'expérimentation dans le cadre du programme. Pendant les projets de terrain, la charge de travail s'élèvera à 40 heures par semaine.
 
  • Les frais
 
L'ensemble du programme TASAWAR est financé par une subvention. Les participants doivent couvrir eux-mêmes les frais de communication (ordinateur/internet), de voyage et de séjour pour les projets pratiques. Toute demande de financement indépendante de la part des participants à TASAWAR sera soutenue par l'équipe TASAWAR.
 
  • Le développement du programme
 
La curatrice internationalement reconnue, écrivaine et enseignante universitaire, Bettina Pelz, a développé le concept et le programme de TASAWAR, sur la base de ses expériences de travail en Tunisie depuis 2014. Sa pratique curatoriale est fortement axée sur les projets d'art en contexte, une qualité qui a façonné le concept du programme. Entre les mains d'Emily Sarsam du Goethe-Institut Tunesien, l'idée s'est transformée en programme. Depuis 2020, Salma Kossemtini est la coordinatrice du programme. Elle s'occupe du flux d'informations, organise les sessions de co-working et veille au bien-être des participants TASAWAR.
En ce qui concerne nos activités en ligne, « TASAWAR Curatorial Studios » poursuit sa formation curatorial avec deux groupes. Les deux groupes travaillent actuellement sur leur première exposition « Matter of Time », qui devrait avoir lieu en septembre 2021 au palais du Baron d'Erlanger à Sidi Bou Said.
 
TASAWAR débutera son troisième cycle en septembre 2021. Les candidatures peuvent être soumises entre le 31 mai et le 20 juin. Un événement d'information en ligne aura lieu le 11 juin. Vous pouvez trouver plus d'informations ici.