Raccourcis:
Aller directement au contenu (Alt 1)Aller directement à la navigation secondaire (Alt 3)Aller directement à la navigation principale (Alt 2)

Ecole et non-violence

En Tunisie, le taux de chômage élevé et le manque de perspectives constituent un lourd fardeau, notamment pour les jeunes, pouvant aboutir à des comportements problématiques et à la violence. Surtout les écoles et les acteurs de l’éducation peuvent intervenir pour soutenir les jeunes et pour les aider à gérer leurs conflits sans pour autant recourir à la violence. C’est pour cette raison que la prévention de la violence dans les établissements scolaires tunisiens est d’un grand intérêt pour les acteurs de l’éducation et constitue un maillon important de la coopération entre le Ministère de l’Education nationale et le Goethe-Institut. 

Retour à "Transformation & Partenariat"
  • Direct Approach Workshop Goethe-Institut Tunis / Ahmed Ezzedine
  • Direct Approach Workshop 2 Goethe-Institut Tunis / Ahmed Ezzedine

En 2017, le Ministère tunisien de l’Education et le Goethe-Institut de Tunis ont convenu d’élaborer ensemble une stratégie pour un projet promouvant la lutte contre la violence intitulée « Pour une école tolérante » qui cible notamment les psychologues scolaires, les enseignants et les élèves.

Dans le cadre d’un programme de formation continue destiné aux enseignants et aux psychologues scolaires ces derniers apprendront des méthodes pour promouvoir une vie scolaire sans violence. Parmi les thématiques enseignées, on trouve « la communication sans violence » et les nouvelles formes d’expression comme le théâtre et le film. 

Les internats, une priorité

En collaboration avec le Goethe-Institut, le Ministère de l’Education se concentre surtout sur les écoles-internats dans lesquelles l’accompagnement des élèves issus de régions à faibles ressources et un taux de violence plus élevé occupe une place importante. Les services de prévention et de consultation pour les élèves dans les écoles-internats étatiques qui ont bénéficié de formations continues au courant de la première moitié de 2018, vont être ouverts dans certaines régions au cours de la deuxième moitié de cette année.

Vivre ensemble sans violence

En collaboration avec le Ministère tunisien de l’Education, les élèves, les enseignants et les psychologues scolaires, le Goethe-Institut Tunis a en outre réalisé un documentaire et un court-métrage sur le thème „Elèves contre la violence ». L’objectif de l’atelier a été également de sensibiliser les participants aux méthodes de l’auto-perception. En outre, on s’est concentré sur les techniques de communication qui peuvent aider les élèves à parler de la violence et de leurs expériences avec la violence.

Dans la deuxième moitié de 2018, le Goethe-Institut réalisera des ateliers sur la communication non-violente et aidera les élèves filles à renforcer leur confiance en soi et leurs compétences pour résoudre des problèmes et cela dans le cadre d’un projet scolaire exemplaire. A cela s’ajoutera la création, dans les écoles-internats, des « Clubs COMIC ». Dans le cadre d’un projet pilote, les experts tunisiens développeront par ailleurs et en collaboration avec le Ministère de l’Education une plate-forme de communication en ligne pour tous les services de consultation. Cette plate-forme permettra aux élèves – filles et garçons – ainsi qu’aux parents et aux enseignants de poser des questions (anonymes) de tout genre et de demander de l’aide en ligne. 

Dès 2017, les premiers projets d’élèves ont été réalisés : sous le slogan « Contre la violence dans les écoles internats », à travers lesquels les jeunes filles et garçons ont appris, grâce à différentes activités culturelles ou sportives, comment résoudre des conflits sans recourir à la violence.

Un projet du Goethe-Institut, subventionné par le Ministère des Affaires étrangères allemand.
 


les articles