Ana Hupe

Ana Hupe

Artiste

  • Ordre mondial postcolonial, Décolonisation, La réconciliation avec le passé colonial

  • (Brésil)

Ana Hupe se consacre à la constitution d'une contre-mémoire des archives coloniales en traitant des mouvements migratoires et en mettant en place des pratiques de décolonisation. Elle a obtenu son doctorat en beaux-arts à l'Université fédérale de Rio de Janeiro (PPGAV-UFRJ) et vit actuellement à Berlin, où elle a étudié avec l'artiste Hito Steyerl à l'Universität der Künste.
 
Ses derniers projets sont A lot of future for one single memory, une exposition personnelle au Fundaj (Fondation Joaquim Nabuco), Recife, organisé par Moacir dos Anjos au terme d’une résidence de deux mois, et « Malungas », une exposition qui s’est tenue simultanément à la galerie Mario Kreuzberg à Berlin, et au Paço das Artes, Musée du son et de l'image à São Paulo.
 
Les deux projets de recherche interrogent les traces de l'histoire coloniale dans les sociétés contemporaines et traitent du sentiment d'appartenance communautaire.
 
En plus de diverses expositions collectives et résidences, Hupe a participé à la résidence Kunstkvarteret Lofoten en Norvège, à la Greatmore House Artstudios au Cap, a remporté le prix Prêmio CCBB de Arte Contemporânea (2016) où elle a présenté son exposition Readings to move the center, et a reçu le Prêmio Honra ao Mérito Arte e Patrimônio, 2014, de l'IPHAN.
 
Elle est actuellement en résidence à la Vila Sul, au Goethe-Institut Salvador.

Articles de Ana Hupe